Sémanticpédia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de Sémanticpédia

Adresse http://www.semanticpedia.org/
Commercial non
Publicité non
Type de site Publication de données sémantisées des projets Wikimedia en français
Langue Français
Inscription non
Propriétaire Wikimédia France, ministère de la culture et de la communication, Inria
Lancement 19 novembre 2012
État actuel arrêté

SemanticPedia est une plateforme issue d'une convention tripartite signée entre le ministère de la Culture et de la Communication, l'Inria et Wikimédia France[1],[2],[3].

Objet de la plateforme[modifier | modifier le code]

Elle vise à faciliter la sémantisation (à l'aide des formats ouverts du W3C) et la publication de données issues des projets Wikimedia en français. Les données de Wikipédia en français, en vertu du travail réalisé par l'équipe de recherche Wimmics, à la suite d'une première convention entre le ministère de la Culture et Inria, constituent le premier projet hébergé par cette plate-forme : autrement dit, DBpedia en français. L'équipe qui le développe étant également responsable du chapitre francophone de DBpedia[4], ce sont les mêmes données qui sont disponibles sur ce site et sur SemanticPedia.org[5]. Outre la sémantisation de Wikipédia, dont la version finalisée sera disponible au printemps 2013, la ministre de la Culture a annoncé un effort de sémantisation spécifique consacré au Wiktionnaire et à ses 2 millions de termes, toujours à l'occasion du lancement de SemanticPedia, lors d'un événement organisé le 19 novembre 2012 à l'INHA[1].

Signature de la convention réunissant le ministère de la Culture, Inria et Wikimédia France par leurs représentants respectifs : Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, Michel Cosnard, président-directeur général d'Inria et Rémi Mathis, président de Wikimédia France. À l'arrière-plan, Xavier North, délégué général à la langue française et aux langues de France.

Innovations[modifier | modifier le code]

Sur le plan technique, le projet tire parti des retours d'expérience existants pour améliorer la qualité des données publiées. Le Dbpedia en français bénéficie notamment d'initiatives telles que DBpedia Lite sur certains point telles que la stabilité des URI de DBpedia. Par ailleurs, dans ce cas précis, la sémantisation doit être étendue aux historiques[6] et aux pages de discussions, à la différence des versions de DBpedia disponibles dans d'autres langues.

Sur le plan institutionnel ce projet innove car il a motivé la signature des premières conventions actées entre le ministère de la Culture et Inria (pour le DBpédia en français), mais aussi entre le ministère de la Culture et Wikimédia France, et, à plus forte raison, entre ces trois institutions (en ce qui concerne SemanticPedia).

Portée institutionnelle[modifier | modifier le code]

Dans son discours, Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, déclare notamment : « nos établissements sont invités à leur tour à consolider, à enrichir ou à rectifier s’il y a lieu les données figurant sur Wikipédia, afin non seulement d’augmenter la qualité de ses articles en langue française, mais aussi son efficacité sur le Web sémantique. »[7]

Sur les 1 300 000 entrées de Wikipédia, 45 % concernent le domaine de la culture[1].

Une plateforme de promotion de la langue française[modifier | modifier le code]

L'importance de SemanticPedia au regard de la présence de la langue française dans le Web de données a été rappelé par le ministère, dont la Délégation générale à la langue française et aux langues de France suit le projet[8].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]