Sébrazac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Sébrazac
Sébrazac
Le pont entre Sébrazac (à gauche) et Estaing.
Blason de Sébrazac
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Département Aveyron
Arrondissement Rodez
Canton Lot et Truyère
Intercommunalité Communauté de communes Comtal Lot et Truyère
Maire
Mandat
Jean-Claude Anglars
2014-2020
Code postal 12190
Code commune 12265
Démographie
Gentilé Sébrazacois
Population
municipale
506 hab. (2016 en stagnation par rapport à 2011)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 44° 31′ 33″ nord, 2° 39′ 29″ est
Altitude Min. 300 m
Max. 584 m
Superficie 25,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte administrative de l'Aveyron
City locator 14.svg
Sébrazac

Géolocalisation sur la carte : Aveyron

Voir sur la carte topographique de l'Aveyron
City locator 14.svg
Sébrazac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Sébrazac

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Sébrazac
Liens
Site web Site officiel

Sébrazac est une commune française située dans le département de l'Aveyron en région Occitanie.

Cette commune regroupe trois hameaux : Sébrazac, Saint-Geniez-des-Ers et Trédou de Verrières.

Géographie[modifier | modifier le code]

Généralités[modifier | modifier le code]

Le Lot dans la retenue du barrage de Golinhac, en limites d'Estaing (à gauche) et de Sébrazac (à droite, ainsi qu'au fond).

Sébrazac est une commune du nord de l'Aveyron, bordée au nord par le Lot sur environ neuf kilomètres, dont près de quatre dans la retenue du barrage de Golinhac.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Sébrazac est limitrophe de huit autres communes, dont Coubisou au nord-ouest, sur environ 170 mètres.

Communes limitrophes de Sébrazac
Golinhac,
Campuac
Estaing Coubisou
Villecomtal Sébrazac Bessuéjouls
Rodelle Bozouls

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1995 En cours Jean-Claude Anglars DVD-LR Conseiller général du canton d'Estaing (2004-2015)
Président de la communauté de communes d'Estaing
Conseiller départemental depuis 2015
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[2].

En 2016, la commune comptait 506 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2011 (Aveyron : +1,05 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921
4643711 2311 1181 0691 0391 0461 017812
1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
771772796723629573521453466
1990 1999 2005 2010 2015 2016 - - -
476482505509505506---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pont d'Estaing.
  • Pont dit d'Estaing, inscrit au titre des monuments historiques en 2005[5],[6] : ouvrage en schiste avec un couronnement de calcaire, construit à partir de 1490.
  • Château de Verrières.
  • Église de Sébrazac.
  • Église de Saint-Geniez-des-Ers.
  • Chapelle de Trédou.
  • Chapelle de Verrières.
  • Chapelle du Pont, en face du pont d'Estaing, dédiée à Notre-Dame-des-Sept-Douleurs depuis 1724[7]. Elle a remplacé l'ancien oratoire du Cap del Pònt béni par François d'Estaing en 1524[7].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Auguste Arribat (1879-1963), prêtre catholique, éducateur et résistant. En 2015, il est déclaré vénérable par le pape François.
  • Émile Puech (1941), prêtre catholique et directeur de recherches au CNRS, spécialiste des rouleaux manuscrits de la Mer morte.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de la commune de Sébrazac

D’azur à la chèvre d’argent, la tête contournée, passant sur une terrasse de sinople et accompagnée de trois étoiles d’argent rangées en chef, à la bande de gueules bordée d’un filet d’or et chargée de trois fleurs de lis d’or posées à plomb, brochant sur le tout.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (oc + fr) Christian-Pierre Bedel (préf. Léon Romieu), Estanh : Campuac, Cobison, Lo Nairac, Sebrasac, Vila Comtal / Christian-Pierre Bedel e los estatjants del canton d'Estanh, Rodez, Mission départementale de la culture, coll. « Al canton », , 231 p., ill., couv. ill. ; 28 cm (ISBN 2-907279-19-X, ISSN 1151-8375, notice BnF no FRBNF36685849)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  5. « Pont dit d'Estaing », notice no PA12000038, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 26 juillet 2017.
  6. « Pont dit d'Estaing (également sur commune de Sébrazac) », notice no PA12000037, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 26 juillet 2017.
  7. a et b Panneau La chapelle du Pont, sur place, vu le 19 juin 2017.