Sébastien de Rosmadec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Sébastien de Rosmadec
Biographie
Naissance vers 1570
Lesnehué, Saint-Avé
Décès
Vannes
Évêque de l'Église catholique
Consécration épiscopale
par Bertrand d'Eschaud
Évêque de Vannes

Ornements extérieurs Evêques.svg
Blason Charles de Rosmadec.svg
En bon espoir
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Sébastien de Rosmadec (mort le ), fut évêque de Vannes de 1622 jusqu'à sa mort.

Origine[modifier | modifier le code]

Sébastien de Rosmadec est le 4e fils de Jean de Rosmadec, seigneur du Plessis-Josso, et de Marguerite Jégo, dame de Lesnehué[1]

Homme d'église[modifier | modifier le code]

Cadet destiné à l'Église, on ne connaît pas sa formation, mais il détient une licence in utroque jure et il est d'abord brièvement moine bénédictin à l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés de Paris. Il reprend l'état séculier et devient sous-diacre et le abbé commendataire de Paimpont et assiste à ce titre aux États généraux de Paris en 1614[2].

Il résigne son abbaye en 1622 avant d'être nommé puis consacré deux ans plus tard par l'archevêque de Tours comme évêque de Vannes le , œuvrant dans son diocèse pour le triomphe de la Réforme catholique[3].

Le , il reconnaît les apparitions de Sainte Anne à Yves Nicolazic en célébrant au village de Ker Anna - devenant par la suite Sainte-Anne-d'Auray - la première messe du sanctuaire qui deviendra le principal lieu de pèlerinage de Bretagne, avec notamment tous les son grand pardon annuel.

Il préside l'Ordre de L'Église aux États provinciaux tenus dans sa ville de Vannes les et .

Sébastien de Rosmadec meurt à Vannes le et est inhumé dans sa cathédrale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marquis de Bellevue Paimpont Paris 1912, réédition Lafitte Reprints Marseille 1980
  2. (en) Joseph Bergin The Making of French Episcopate (1589-1661) Yale University Press 1996 (ISBN 978-0300067514) p. 692-693
  3. Patrick Huchet, La grande histoire de Sainte-Anne d'Auray, Editions Pierre Téqui, , p. 20

Sources[modifier | modifier le code]

  • Marquis de Bellevue Paimpont Paris 1912 réédition Lafitte Reprints Marseille 1980.
  • Hyacinthe Morice Mémoire pour servir de preuves à l'Histoire Ecclesiastique et civile de Bretagne Tomme III Préface p. X