Sébastien Fontenelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontenelle.

Sébastien Fontenelle est un journaliste et auteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il écrit chaque semaine une tribune intitulée « De bonne humeur » dans Politis et, chaque mois, dans CQFD, une chronique intitulée « Rage dedans ». Il tient également un blog hébergé sur le site Bakchich (après être passé par 20 minutes et Politis) et intitulé « Vive le feu »[1]. En outre, il contribue au collectif Les mots sont importants.

Clairement marqué à gauche, il dénonce régulièrement dans ses articles ce qu'il considère être une dérive droitière à la fois du Parti socialiste mais aussi d'une grande partie des médias et éditorialistes.

En 2011, il fait partie des signataires (parmi lesquels des membres d'associations sujettes à polémique comme Houria Bouteldja des Indigènes de la République ou Abdelaziz Chaambi qui est le porte-parole du CCIF) d'un manifeste refusant de soutenir Charlie Hebdo au lendemain d'un attentat au cocktail molotov qui a détruit les locaux du journal satirique[2].

Dans son livre Éditocrates sous perfusion (2014), il fustige le système d'aides publiques à la presse avançant que celles-ci profitent essentiellement à des groupes capitalistiques puissants sans faire avancer le débat démocratique. Il rappelle notamment que le journal Le Monde a reçu, de 2009 à 2013, 90 millions d’euros de dotations de l'Etat et Le Figaro 85,9 millions[3].

Publications[modifier | modifier le code]

  • La France des mouchards : enquête sur la délation, L'Harmattan, 2000
  • Des frères et des Affaires : Enquête au cœur de la Grande Loge nationale française Denoël 2002
  • La Baie des affaires : Enquête sur les dysfonctionnements de la justice à Nice Denoël 2003
  • Des frères et des affaires : Enquête au cœur de la Grande Loge nationale française, Éditions Gallimard, 2004
  • Une justice pour Johnny, Bourin Éditeur, 2005
  • Un juge au-dessus des lois ?, Éditions Privé, 2005
  • La France des sociétés secrètes, Romain Icard, Fayard, 2006
  • Impunités françaises, Éditions Privé, 2006
  • La Position du penseur couché : Répliques à Alain Finkielkraut, éditions Libertalia, 2007
  • Les Éditocrates, ou comment parler de (presque) tout en racontant (vraiment) n'importe quoi, ouvrage coécrit avec Olivier Cyran, Mona Chollet et Mathias Reymond, Éditions La Découverte, 2009
  • Vive Le Feu ! Affable chronique des temps sarkoziques, Éditions Le Chien rouge, 2009
  • Même pas drôle. Philippe Val, de Charlie Hebdo à Sarkozy, éditions Libertalia, 2010. [lire en ligne]
  • Vive la crise ! ou l'art de répéter (inlassablement) dans les médias qu'il est urgent de réformer (enfin) ce pays de feignants et d'assistés qui vit (vraiment) au-dessus de ses moyens, Seuil, 2012
  • Les Briseurs de tabous, 2012
  • Poste stressante, Seuil, 2013
  • Éditocrates sous perfusion, Libertalia, 2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.bakchich.info/blogs/sebastien-fontenelle « Vive le feu », Blog de Sébastien Fontenelle] sur le site Internet de Politis. Ce blog était précédemment hébergé par 20minutes.fr puis par bakchich.info.
  2. Pour la défense de la liberté d’expression, contre le soutien à Charlie Hebdo !, Les mots sont importants, 5 novembre 2011.
  3. Aides à la presse, un scandale qui dure, Sébastien Fontenelle, monde-diplomatique.fr, novembre 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]