Sébastien Fontenelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontenelle.
Sébastien Fontenelle
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Nationalité
Activité

Sébastien Fontenelle est un journaliste et auteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il écrit chaque semaine une tribune intitulée « De bonne humeur » dans Politis et, chaque mois, dans CQFD, une chronique intitulée « Rage dedans ». Il tient également un blog hébergé sur le site Bakchich (après être passé par 20 minutes et Politis) et intitulé « Vive le feu »[1]. En outre, il contribue au collectif Les mots sont importants.

Clairement marqué à gauche, il dénonce régulièrement dans ses articles ce qu'il considère être une dérive droitière à la fois du Parti socialiste mais aussi d'une grande partie des médias et éditorialistes.

En 2011, il fait partie des signataires (parmi lesquels des membres d'associations sujettes à polémique comme Houria Bouteldja des Indigènes de la République ou Abdelaziz Chaambi qui est le porte-parole du CCIF) d'un manifeste refusant de soutenir Charlie Hebdo au lendemain d'un attentat au cocktail molotov qui a détruit les locaux du journal satirique[2].

Dans son livre Éditocrates sous perfusion (2014), il fustige le système d'aides publiques à la presse avançant que celles-ci profitent essentiellement à des groupes capitalistiques puissants sans faire avancer le débat démocratique. Il rappelle notamment que le journal Le Monde a reçu, de 2009 à 2013, 90 millions d’euros de dotations de l'Etat et Le Figaro 85,9 millions[3].

Publications[modifier | modifier le code]

  • La France des mouchards : enquête sur la délation, L'Harmattan, 2000
  • Des frères et des Affaires : Enquête au cœur de la Grande Loge nationale française Denoël 2002
  • La Baie des affaires : Enquête sur les dysfonctionnements de la justice à Nice Denoël 2003
  • Des frères et des affaires : Enquête au cœur de la Grande Loge nationale française, Éditions Gallimard, 2004
  • Une justice pour Johnny, Bourin Éditeur, 2005
  • Un juge au-dessus des lois ?, Éditions Privé, 2005
  • La France des sociétés secrètes, Romain Icard, Fayard, 2006
  • Impunités françaises, Éditions Privé, 2006
  • La Position du penseur couché : Répliques à Alain Finkielkraut, éditions Libertalia, 2007
  • Les Éditocrates, ou comment parler de (presque) tout en racontant (vraiment) n'importe quoi, ouvrage coécrit avec Olivier Cyran, Mona Chollet et Mathias Reymond, Éditions La Découverte, 2009
  • Vive Le Feu ! Affable chronique des temps sarkoziques, Éditions Le Chien rouge, 2009
  • Même pas drôle. Philippe Val, de Charlie Hebdo à Sarkozy, éditions Libertalia, 2010. [lire en ligne]
  • Vive la crise ! ou l'art de répéter (inlassablement) dans les médias qu'il est urgent de réformer (enfin) ce pays de feignants et d'assistés qui vit (vraiment) au-dessus de ses moyens, Seuil, 2012
  • Les Briseurs de tabous, 2012
  • Poste stressante, Seuil, 2013
  • Éditocrates sous perfusion, Libertalia, 2014

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.bakchich.info/blogs/sebastien-fontenelle « Vive le feu », Blog de Sébastien Fontenelle] sur le site Internet de Politis. Ce blog était précédemment hébergé par 20minutes.fr puis par bakchich.info.
  2. Pour la défense de la liberté d’expression, contre le soutien à Charlie Hebdo !, Les mots sont importants, 5 novembre 2011.
  3. Aides à la presse, un scandale qui dure, Sébastien Fontenelle, monde-diplomatique.fr, novembre 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]