Sébastien Ajavon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ajavon.
Sébastien Ajavon
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Sébastien Germain AjavonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Site web

Sébastien Germain Ajavon, né le à Cotonou, est un homme d’affaires et homme politique béninois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sébastien Ajavon fut le président directeur général de CAJAF (Comptoir Ajavon et Fils), créé en , et de COMON (Comptoir mondial de négoce), créé en [1].

En juin 2015, il publie un communiqué pour prévenir la population des nombreux cas d'usurpation de son identité sur Facebook[2].

Le , Sébastien Avajon s’est déclaré candidat à l’élection présidentielle béninoise de 2016[3] et termine 3e (sur 33 candidats) avec 23,03 % des voix[4],[5].

Le 24 mars 2018, il lance le parti politique Union sociale libérale (USL)[6] en vue des élections législatives prévues pour 2019.

Fonctions[modifier | modifier le code]

  • Dirigeant de SOCOTRAC, une société de transport et de logistique[7]
  • Dirigeant de Casco (tenue via son holding Ideal Finance) investit dans les centres de production de poulet à l'international, dont la France[8].
  • Propriétaire de Sikka TV, une chaîne d'information en continu, et de Soleil FM, une chaîne de radio béninoise.
  • Président du Conseil national du patronat béninois[9].

Fortune[modifier | modifier le code]

Sébastien Ajavon figure au 17e rang des plus grandes fortunes d’Afrique subsaharienne francophone dans le classement du magazine Forbes[10], très discuté, de 2015. Son patrimoine y est estimé à 350 millions de dollars[11].

Controverse sur la maltraitance d'un employé[modifier | modifier le code]

En 2001, un employé accuse Sébastien Ajavon de l'avoir ligoté poings et pieds, mis dans une chambre froide à l'aide de son service de sécurité et fait subir des maltraitances physiques car le soupçonnant d'avoir dérobé 39 millions de francs CFA à sa société. À l'examen, il s'avère qu'un homme ne peut résister dans une chambre froide dans les conditions évoquées par le plaignant[réf. nécessaire]. La justice béninoise a d'ailleurs conclu à un non-lieu. La cour constitutionnelle a elle reconnu les violences estimant que c'est une violation de la Constitution[12].

Procès pour « trafic de cocaïne » et demande d'asile politique en France[modifier | modifier le code]

Le 28 octobre 2016, Sébastien Ajavon est interpellé par les forces de l'ordre, accusé de trafic de stupéfiants après la découverte de 18 kilos de cocaïne dans un conteneur destiné à sa société au port de Cotonou[13]. Après huit jours de garde à vue[14], le 4 novembre 2016, il est relaxé et libéré, et dénonce dans la presse le « complot politique » [15]» organisé contre lui[16],[17]. Cette atmosphère de suspicions et d'informations démenties aussitôt par l'entourage de l'homme d'affaires prend de nouvelles tournures avec l'évocation de vouloir délocaliser son entreprise dans un autre pays suite à cette mésaventure[18]. Mais en réalité, il s'agissait d'une mission au Burkina Faso[19] le 9 janvier 2017 pour le compte du patronat béninois dont il est toujours le président. En première instance comme devant la cour d'appel, aucun appel n'a été interjeté[Quoi ?]. Les avocats de Sébastien Ajavon brandissent des attestations de non appel ni opposition à chaque instance à l'appui de leurs affirmations. Sébastien Ajavon saisit alors la Charte africaine des droits de l'homme et des peuples[20], pour atteinte « à son droit à la liberté, à son droit à la propriété, à son droit à un procès équitable, ainsi qu'à son droit à la présomption d'innocence », l'accusation demande à l'État béninois de payer des préjudices moraux et commerciaux et des dommages et intérêts à hauteur de 550 milliards de francs CFA (830 millions d'euros). Le procès eut lieu le 18 mars 2018 à Arusha [21], en Tanzanie au siège de la Cour. En février 2017, il porte plainte contre X[22] également à Cotonou aux fins de découvrir qui, en définitive, a introduit les produits illicites dans le conteneur destiné à son entreprise. Cette procédure est toujours en cours. Le 23 mars 2018, Sébastien Ajavon fait aboutir son projet politique[23] en créant un parti politique, l'Union sociale libérale[24] (USL). Le 26 septembre 2018, par exploit d'huissier, le procureur spécial le convoque ainsi que les trois autres personnes qui comme lui avaient été relaxées le 4 novembre 2016. Le procureur spécial, Gilbert Togbonou, est nommé à cette Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET)[25], une cour créée en juillet 2018 et installée le 27 août suivant. Après une première convocation pour le 4 octobre 2018[26] , ce fut le 18 octobre suivant[27] que le procès eut lieu en l'absence de Sébastien Avajon. Il a été condamné par contumace à 20 ans de prison[28]. Le président du tribunal, Édouard Ignace Gangny, requiert également le paiement d'une amende d'une valeur de 5 millions de francs CFA. Dénonçant un « coup monté »[29]", il décide de demandé l'asile politique à la France[30], où il vit en exil depuis plusieurs semaines. Selon ses avocats de très graves violations[31] ont été observées lors de cet épisode judiciaire qu'ils qualifient de « justice d'exception »[32]". Dans le même temps, un mandat d'arrêt international est lancé à son encontre et Sévérin Quenum, ministre béninois de la Justice, enjoint la France à le faire respecter[33].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Edmond D'Almeida, « Bénin : quatre choses à savoir sur Sébastien Ajavon, candidat à la présidentielle », sur jeuneafrique.com,
  2. André Adaïsso, « Après plusieurs usurpation de son nom sur Facebook, Sébastien AJAVON sort enfin ses griffes », sur Beninwebtv.com, (consulté le 14 janvier 2017)
  3. Édouard Djogbenou, « Déclaration de candidature de Ajavon : Gbadamassi et Saley rejoignent la troupe », sur beninwebtv.com,
  4. Cour constitutionnelle du Bénin, « Proclamation des résultats provisoires de l'élection présidentielle du 6 mars 2016 » [PDF], sur cour-constitutionnelle-benin.org, (consulté le 13 mars 2016)
  5. « Présidentielle au Bénin: vers un second tour Lionel Zinsou-Patrice Talon », sur RFI Afrique, (consulté le 13 mars 2016)
  6. « Bénin : Sébastien Ajavon lance son parti politique – JeuneAfrique.com », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le 26 mars 2018)
  7. « Sébastien Ajavon, Président Directeur Général », sur comoncajaf
  8. Julien Uguet, « Filière volaille. Socavol à Saint-Brandan repris par Casco à Lamballe », sur Lejournaldesentreprises.com, (consulté le 14 janvier 2017)
  9. Vincent Duhem, « Bénin : une présidentielle au-dessus des partis », sur jeuneafrique.com,
  10. Classement Forbes des Africains subsahariens francophone les plus riches - http://oeildafrique.com/ - Novembre 2015
  11. Bénin : Sébastien Ajavon, le « roi du poulet » qui brigue la présidence - LE MONDE du 04.03.2016
  12. « Décision DCC 01-031 », sur Cour-constitutionnelle-benin.org, (consulté le 14 janvier 2017)
  13. « Bénin: comparution en flagrant délit devant le tribunal pour Sébastien Ajavon », sur Rfi.fr, (consulté le 14 janvier 2017)
  14. « Sébastien Ajavon : « Le pouvoir béninois a voulu m’humilier » », Le Monde.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  15. « Invité Afrique - Sébastien Ajavon: «Je suis totalement innocent, [...] il s'agit d'un coup monté!» », RFI,‎ (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  16. Vincent Duhem, « Bénin : l’homme d’affaires Sébastien Ajavon relaxé pour « insuffisance de preuves » », sur Jeuneafrique.com, (consulté le 14 janvier 2017)
  17. Hermann Boko, « Sébastien Ajavon : « Le pouvoir béninois a voulu m’humilier » », sur Lemonde.fr, (consulté le 14 janvier 2017)
  18. Ignace Sossou, « Coopération économique : Sébastien Ajavon en mission d’exploration au Burkina Faso ? », sur Beninwebtv.com, (consulté le 14 janvier 2017)
  19. « Le président du patronat de la République du Bénin, Sébastien G Ajavon en visite au Burkina Faso », aOuaga.com, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  20. VOA Afrique, « L'opposant béninois Ajavon demande la "protection" de la Cour africaine des droits de l'homme », VOA, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  21. (en-GB) « Adjavon demande la protection de la Cour Africaine », BBC News Afrique,‎ (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  22. « Plainte d’Ajavon dans l’affaire cocaïne au Bénin: Comment le parquet bloque la procédure », La Nouvelle Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  23. (en-GB) « Bénin: Sébastien Ajavon lance son parti », BBC News Afrique,‎ (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  24. « Sébastien Ajavon, « roi de la volaille » au Bénin, lance son parti politique », Le Monde.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  25. « Bénin : L’Union nationale des magistrats (UNAMAB) désapprouve la création de la CRIET », La Nouvelle Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  26. « Convocation de Ajavon à la CRIET : Une manœuvre pour contrer la Cour d’Arusha », POINT MEDIA,‎ (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  27. « Au Bénin, l’opposant Sébastien Ajavon ne se rendra pas à son procès », Le Monde.fr, {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  28. « Au Bénin, l’opposant Sébastien Ajavon condamné à vingt ans de prison pour trafic de cocaïne », sur lemonde.fr, (consulté le 20 octobre 2018)
  29. « Bénin - Dossier cocaïne: le conseil de l'ordre des avocats en appui aux avocats de Ajavon », Benin Web TV,‎ (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  30. « Bénin: Sébastien Ajavon demande l'asile politique en France », sur rfi.fr, (consulté le 20 octobre 2018)
  31. « Bénin : Les avocats d'Ajavon dénoncent le non-respect des règles basiques en droit », La Nouvelle Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  32. « BÉNIN : TALON, UN SYSTÈME AUX ABOIS, UN ÉTAU QUI SE RESSERRE », SenePlus,‎ (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  33. Carole Assignon, « France : Sébastien Ajavon fait une demande d'asile », sur www.dw.com, (consulté le 20 octobre 2018)

Lien externe[modifier | modifier le code]