São Sebastião do Caí

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

São Sebastião do Caí
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Région Sud
État Rio Grande do Sul Rio Grande do Sul
Langue(s) portugais
Maire Darci José Lauermann
Code postal 95 760-000
Fuseau horaire
Heure d'été
UTC-3
UTC-2
Indicatif 51
Démographie
Gentilé Sebastianense
Population 20 359 hab.[1] (01-04-2007)
Densité 183 hab./km2
Géographie
Coordonnées 29° 35′ 15″ sud, 51° 22′ 35″ ouest
Altitude 17 m
Superficie 11 100 ha = 111 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Fête de la Bergamote.
Date de fondation
1er mai 1875
Localisation
Localisation de São Sebastião do Caí
Localisation de São Sebastião do Caí sur une carte
Géolocalisation sur la carte : Brésil
Voir sur la carte administrative du Brésil
City locator 14.svg
São Sebastião do Caí
Géolocalisation sur la carte : Brésil
Voir sur la carte topographique du Brésil
City locator 14.svg
São Sebastião do Caí
Liens
Site web http://www.sscai.com.br/prefeitura/

São Sebastião do Caí est une ville brésilienne de la mésorégion métropolitaine de Porto Alegre, capitale de l'État du Rio Grande do Sul, faisant partie de la microrégion de Montenegro et située à 59 km au nord de Porto Alegre. Elle se situe à une latitude de 29º 35' 15" sud et à une longitude de 51º 22' 35" ouest, à une altitude de 17 m. Sa population était estimée à 20 359 en 2007, pour une superficie de 111 km2. L'accès s'y fait par les RS-122 et RS-874.

En 1738, les Portugais étaient déjà présent sur le territoire de l'actuelle São Sebastião do Caí. Ils s'étaient principalement installés dans le lieu appelé Santana do Rio dos Sinos, aujourd'hui distinct de Capela de Santana. Ils étaient surtout éleveurs de bétail. En 1827, sur les terres qui allaient devenir la municipalité de São José do Hortêncio, s'installèrent des colons allemands.

Le secteur primaire de la commune produit des plantes oléagineuses, du maïs, des bergamotes, des oranges, des citrons, des concombres, des fraises, des haricots, des courges, des piments, des choux, des choux-fleur, des tomates, du raisin, du lait, du miel ; des fleurs (chrysanthèmes, œillets, violettes, sauge) et leurs pousses. On y trouve une activité piscicole produisant des carpes.

La plus importante entreprise du secteur secondaire est conserves Oderich, qui conditionne tout une gamme de produits issus du secteur primaire. Il y a aussi des fabriques de chaussures, des entreprises de métallurgie et de céramique et des menuiseries.

Villes voisines[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]