São Nicolau (Cap-Vert)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

São Nicolau
Saniklau, Son Niklau (kea)
Carte de São Nicolau.
Carte de São Nicolau.
Géographie
Pays Drapeau du Cap-Vert Cap-Vert
Archipel Cap-Vert
Localisation Océan Atlantique
Coordonnées 16° 36′ 54″ N, 24° 16′ 16″ O
Superficie 343 km2
Point culminant Monte Gordo (1 340 m)
Géologie Île volcanique
Administration
Statut Municipalité du Cap-Vert
Démographie
Population 12 817 hab. (2010)
Densité 37,37 hab./km2
Gentilé São-nicolauense
Plus grande ville Ribeira Brava
Autres informations
Fuseau horaire UTC-1
Géolocalisation sur la carte : Cap-Vert
(Voir situation sur carte : Cap-Vert)
São Nicolau
São Nicolau
Îles au Cap-Vert

São Nicolau (en créole capverdien : Saniklau ou Son Niklau[1]) est l'une des îles de Barlavento situées au nord de l'archipel du Cap-Vert ; elle est à l'est de l'île de Santa Luzia.

L'île est desservie par l'aérodrome de Preguiça.

Histoire[modifier | modifier le code]

Son peuplement débute au XVIIe siècle. Fertile, elle est rapidement couverte de plantations et produit même, outre l'élevage, du vin et du café. Mais, des vagues de sécheresse et des invasions de sauterelles freinent sa prospérité et la population émigre dans les îles voisines.

Entre le XVIe et le XIXe siècle, elle est aussi victime des pirates qui la ravagent et forcent ses habitants à s'installer dans les terres, notamment à Ribeira Brava. Une forteresse est alors construite à Preguiça[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette île montagneuse a une superficie d’environ 343 km2. Elle est sujette à des sécheresses, surtout dans les zones les plus basses. Elle est montagneuse mais intègre des cultures agricoles. Le point culminant de l'île est le Monte Gordo (1 312 m), dans la moitié ouest de l'île. La partie orientale est une chaîne de montagnes plus basses, dont le Monte Bissau et le Pico de Alberto[3].

Localités[modifier | modifier le code]

Population[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[4]
1890 1930 1940 1950 1960 1970 1980 1990 2000 2010
Nombre d'habitants 12 425 10 753 14 827 10 316 13 894 16 308 13 572 13 557 13 661 12 817

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Paulo Correia, « Notas sobre línguas, topónimos e ortografiade Cabo Verde », a folha, no 56,‎ , p. 24-27 (lire en ligne, consulté le ).
  2. Petit futé Cap-Vert, 2015, p.132
  3. Belmira Goth, Lúcio Cunha et Anabela Ramos,, « Le géopatrimoine de l’île de São Nicolau (Cap-Vert). Inventaire et stratégie de valorisation », Dynamiques environnementales, no 37,‎ (DOI 10.4000/dynenviron.878, lire en ligne)
  4. (en) Richard A. Lobban Jr et Paul Khalil Saucier, Historical dictionary of the Republic of Cape Verde, Scarecrow Press, Lanham, Maryland ; Toronto ; Plymouth, 2007, p. 208 (ISBN 978-0-8108-4906-8) d'après T. B. Duncan, Atlantic Islands: Madeira, the Azores, and the Cape Verdes in Seventeenth-Century Commerce and Navigation, University of Chicago Press, 1972, et les recensements au Cap-Vert à partir de 1980

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Richard A. Lobban Jr et Paul Khalil Saucier, « São Nicolau », Historical dictionary of the Republic of Cape Verde, Scarecrow Press, Lanham, Maryland ; Toronto ; Plymouth, 2007, p. 207-208 (ISBN 978-0-8108-4906-8)
  • (fr) Michel Lesourd (dir.), « São Nicolau », in Le Cap-Vert, les Éd. du Jaguar, Paris, 2006, p. 188-199 (ISBN 978-2-86950-408-0)
  • (fr) Sabrina Requedaz et Laurent Delucchi, « São Nicolau, l'île rurale  », in Cap-Vert, Éditions Olizane, Genève, 2011 (6e éd.), p. 173-197 (ISBN 978-2-88086-394-4)
  • (pt) João Lopes Filho, Ilha de S. Nicolau : Cabo Verde : formação da sociedade e mudança cultural, 2 vol., Secretaria-Geral, Ministerio da Educação, Lisbonne, 1996, 533 + 515 p. (ISBN 972-95047-1-7) (ISBN 972-95047-2-5)
  • (pt) André Pinto de Sousa Dias Teixeira, A Ilha de São Nicolau de Cabo Verde nos séculos XV a XVIII, Centro de História de Além-Mar, Universidade Nova de Lisboa, Faculdade de Ciências Sociais e Humanas, Lisbonne, 2004, 230 p. (ISBN 978-972-986726-2)

Liens externes[modifier | modifier le code]