Ryad Boulanouar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ryad Boulanouar
Naissance
Lyon (Rhône), France
Nationalité Drapeau : France Française
Profession
Formation

Ryad Boulanouar, né en [1] à Lyon, est un ingénieur informaticien français d'origine algérienne.

Président de la Financière des paiements électroniques, il a participé à la conception des titres de paiement électronique Passe Navigo, Moneo et Compte-Nickel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Né en 1973 à Lyon, Ryad Boulanouar est le dernier d'une famille de 3 enfants. Sa famille emménage à Alfortville dans le Val-de-Marne, où il deviendra major de promotions dans les divers cursus qu'il choisit[2]. Il est diplômé de l'Institut national des sciences appliquées de Rennes (INSA)[3].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

En 1997, il est chef de projet billetique sans contact du Passe Navigo pour la SNCF[3]. En 1998, alors directeur technique chez OMI, SSII spécialisée en monétique, il travaille sur le projet de porte-monnaie électronique Moneo[3].

En 2000, il fonde ABM Technologies, une société de développement de logiciels liés aux cartes à puce, aux terminaux de paiement électroniques, serveurs centraux et pour l'intégration aux logiciels de caisse[3]. Il crée des solutions clé en main de paiement, prépayé, paiement de factures, transfert d'argent (avec comme clients la Bred, Esso, Carrefour, Intermarché, Relais H, Wonderbox, Western Union, Moneygram, etc.)[3].

En 2010, il est le fondateur de No Bank, devenu Compte-Nickel, un compte de paiement avec carte accessible chez les buralistes[3]. Il obtient en l'agrément de l'ACPR pour la Financière des paiements électroniques et le Compte Nickel. En , a lieu le lancement commercial de Compte-Nickel[3],[4]

En 2017, BNP Paribas rachète 95 % des parts de Compte-Nickel, pour une somme qui pourrait dépasser les 200 millions d'euros[5].

Participations à la création ou à la conception[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « #CeuxQuiFont : Ryad Boulanouar, l’inventeur du compte qui se passe de banquier », « Les Grands formats du Monde », Frédéric Cazenave, Le Monde.fr, 24 juin 2016 (consulté le 25 juin 2016).
  2. Émission Dans nos quartiers du 29 mai 2014 sur LCI.
  3. a b c d e f et g « Ryad Boulanouar révolutionne la banque au quotidien avec le Compte Nickel » ; Alexandra Oubrier, pour L’AGEFI Hebdo, sur le site www.agefi.fr - 9 janvier 2014.
  4. « Ryad Boulanouar : "Le Compte-Nickel, c'est finalement pour tout le monde" » Fabienne Sintes pour France Info, émission Le grand témoin, sur le site www.franceinfo.fr - 28 mars 2014.
  5. « BNP rachète la success story Compte Nickel », La Tribune,‎ (lire en ligne, consulté le 19 octobre 2017).
  6. a b et c « Ryad Boulanouar, poil à gratter des banques », Christine Lagoutte, Le Figaro.fr, 27 novembre 2014 (consulté le 26 mai 2016).

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Raconte l'épopée de la construction de Compte Nickel et l'histoire de la famille Boulanouar en Algérie et en France depuis 1973.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]