Ryô Saeba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ryô Saeba
Personnage de fiction apparaissant dans
City Hunter et Angel Heart.

Nom original 冴羽 獠
Alias Nicky Larson
City Hunter
L'étalon de Shinjuku
Le loup d'un coup
Origine Drapeau du Japon Japon
Sexe Masculin
Espèce Humain
Cheveux Noirs
Yeux Noirs
Activité Nettoyeur
Garde du corps
Militaire
Chasseur de primes
Détective privé
Caractéristique Obsédé par les "jolies" femmes
Entourage Kaori Makimura
Hideyuki Makimura
Umibôzu
Le Professeur
Saeko Nogami
Xiang Ying

Créé par Tsukasa Hōjō
Interprété par Jackie Chan
Voix Drapeau : Japon Akira Kamiya
Drapeau : France Vincent Ropion
Films Niki Larson
Séries Nicky Larson
Angel Heart
Éditeurs J'ai lu
Panini Manga

Ryô Saeba (冴羽 獠, Saeba Ryō?), rebaptisé Nicky Larson dans la version française du dessin animé, est un personnage de fiction créé par Tsukasa Hōjō en 1985. Il apparaît dans les mangas City Hunter et Angel Heart.

Biographie fictive[modifier | modifier le code]

City Hunter[modifier | modifier le code]

Il est plus connu dans le milieu clandestin sous le nom « City Hunter » (シティハンター, Shiti Hantā?). Sur un plan professionnel, il est un des meilleurs : conduite, déductions, réflexes, précision de tir. Il est très largement au-dessus de la moyenne. Lui-même ne reconnaît que Umibôzu comme rival potentiel. Cependant son gros défaut reste son caractère obsédé : voir une belle fille lui fait perdre tous ses moyens et son sérieux, et l'entraîne souvent dans des situations délicates.

Une des rares personnes à pouvoir le frapper est Kaori, qui le punit régulièrement pour ses outrances. Même s'il paraît toujours très enjoué et obsédé, il a un passé particulièrement sombre.

Enfant, il se trouve avec ses parents dans un avion qui s'écrase dans un petit pays d'Amérique Centrale. Seul survivant, errant, ne connaissant que son prénom, il arrive dans un village de guérilleros en lutte contre le pouvoir et pour survivre il devient lui aussi combattant. Le temps passe en succession de combats et il en oublie jusqu'au nombre d'années qui s'écoulent.

Il est élevé par les deux hommes considérés comme les plus redoutables de leur faction : un homme qu'on connaît sous le nom du père de Bloody Mary, et l'autre est Shin Kaibara qu'il considère comme son propre père car il est lui aussi d'origine japonaise. Hélas Kaibara, rendu fou par la guerre cruelle et incessante, décide d'utiliser la poussière d'ange pour décupler les forces des soldats et l'expérimente sur Ryô. C'est durant cette période que, sous l'emprise de la drogue, Ryô blesse grièvement aux yeux Umibôzu qui se trouve dans une troupe opposée et décime tout le reste du groupe de ce dernier.

Ryô finit par réussir à récupérer de ses prises de poussière d'ange après un long temps de convalescence grâce à l'aide du Professeur. Ayant repris connaissance, Ryô devient fou de rage en apprenant qu'il était à son insu sous l'influence de la poussière d'ange, et décide d'aller se venger en défiant son père adoptif mais Ryô perd ce combat. Plus tard, la guérilla est vaincue, il est alors exilé aux États-Unis avec le père de Mary et rentre dans le milieu clandestin.

Après la mort de ce dernier, il prend pour partenaire pour peu de temps Mary elle-même. Ensuite, il fait équipe avec Kenny Field, le meilleur chasseur de prime des États-Unis, puis avec Mick Angel avec qui il prend le surnom de City Hunter.

Par la suite, Ryô décide de s'installer au Japon, sa patrie qu'il ne connaît pas encore. Il s'y rend clandestinement et y devient tueur à gage pour les services de gangsters locaux. Là-bas il rencontre Hideyuki Makimura, un ancien policier reconverti en City Hunter. Il devient son ami et partenaire après l'avoir sauvé d'une première tentative d'assassinat. Makimura est tué peu après par l'organisation criminelle qu'il tentait de démenteler. C'est alors que Ryô reprend le titre de City Hunter en tant que nettoyeur et finit par prendre pour nouvelle partenaire la sœur de son ami : Kaori Makimura, qu'il a promis à son frère de protéger.

Angel Heart[modifier | modifier le code]

Dans Angel Heart (qui est une suite alternative se passant dans un univers parallèle à celui de City Hunter), Kaori Makimura meurt alors qu'elle devait se marier avec lui. Cependant son cœur est volé et greffé dans le corps d'une tueuse connue sous le nom de Glass Heart qui a tenté de se suicider pour arrêter d'être obligée de tuer des gens. Celle-ci, de son vrai nom Xiang Ying, vient à la rencontre de Ryô après avoir hérité des souvenirs de Kaori grâce au cœur transplanté. À partir de ce moment, il la considère comme sa propre fille et lui enseigne les rudiments du métier de City Hunter.

Description[modifier | modifier le code]

Aptitudes[modifier | modifier le code]

Du fait de son entraînement paramilitaire précoce, Ryô possède des aptitudes au combat et à la survie hors du commun.

Tireur hors-pair, il est capable de réaliser un "one hole shot" à cinquante mètres[1], de prédire la trajectoire d'une balle après un ricochet, ou encore de neutraliser plusieurs adversaires avec une seule munition[2]. Il dégaine, tire et recharge son revolver avec une dextérité et une vitesse d'exécution exceptionnelles. Au fusil de précision, il fait mouche à plus d'un kilomètre avec un précision millimétrique[3].

Il a la capacité de percevoir les "auras" émanant de ceux qui l'épient ou cherchent à s'en prendre à lui[4], même lorsqu'ils se trouvent à une distance relativement éloignée[5] ou que lui-même dort[6]. Aussi est-il quasiment impossible de le surprendre.

D'une grande force physique, Ryô est particulièrement agile, rapide et souple pour un homme de son gabarit. Cela lui permet de se livrer à toutes sortes d'acrobaties improbables, que ce soit en situation de combat ou lorsqu'il poursuit une belle jeune femme de ses assiduités.

Ryô possède un véritable don pour l'imitation vocale, qui lui vaut le surnom de "l'homme aux mille voix"[7]. Son acuité auditive est, elle aussi, très supérieure à la moyenne[8].

Aussi surprenant que cela puisse paraître pour un personnage de cette trempe, Ryô aime cuisiner et fait cela très bien. Lorsque l'occasion se présente, il prépare de copieux petits déjeuners, la plupart du temps pour ses clientes.[9],[10]

Personnalité[modifier | modifier le code]

Le trait de caractère le plus apparent de Ryô est la légèreté, que révèlent sa grande insouciance quant aux questions financières, son goût immodéré pour les soirées festives et arrosées, ainsi que sa forme exacerbée et comique de satyriasis. Toutefois, les moments de forte intensité dramatique laissent percevoir un personnage infiniment plus profond, d'un courage sans faille et pétri d'abnégation, hanté par un passé douloureux qu'il n'évoque que très rarement.

En tant que City Hunter, Il place sa conception du Bien et de la Justice au cœur de ses choix professionnels, n'acceptant que les missions en accord avec son code de moralité. Conscient de la noirceur et des dangers inhérents au monde dans lequel il évolue, il dissimule ses inquiétudes et son pessimisme derrière un masque de jouisseur impénitent. Très protecteur envers sa partenaire, il se montre volontairement agaçant vis-à-vis d'elle pour dissimuler ses sentiments et éviter que, de son côté, elle ne s'éprenne de lui, ce qui ferait d'elle une cible de choix pour les nombreux adversaires du City Hunter.

S'il surjoue à dessein son attitude de coureur de jupons pour énerver Kaori, Ryô n'en nourrit pas moins une passion réelle et dévorante pour les femmes. Authentique obsédé sexuel, il n'a aucun scrupule à dévoiler crûment ses intentions. Ses propos explicites s'accompagnent généralement d'une formidable érection, son fameux mokkori, qu'il prend rarement la peine de dissimuler. Il arrive parfois à ses fins dans la version papier[11], mais jamais dans l'animé, où ce trait de caractère est atténué, et où il apparaît essentiellement comme un dragueur lourd que son manque de délicatesse condamne à l'abstinence. Ainsi, les nombreuses hôtesses et filles légères de son entourage présentes dans le manga, où il est subtilement laissé entendre que Ryô les "fréquente" assidûment, sont beaucoup plus discrètes dans l'animé. Il est à noter que la version française de l'animé édulcore encore davantage cet aspect de la personnalité de Ryô, soit en caviardant certains passages, soit en donnant une traduction volontairement inexacte des dialogues jugés trop osés.

Armement[modifier | modifier le code]

L'arme de prédilection de Ryô Saeba

Expert en maniement des armes, son champ de compétences recouvre la totalité des types d'armements individuels connus, des armes blanches aux lances-roquettes en passant par les armes de poing, les armes longues et les explosifs.

Ryô détient à son domicile un arsenal impressionnant, comprenant une multitude de pistolets et revolvers, de fusils d'assaut, de précision et même de chasse, des mitrailleuses, des grenades, des mines, et même un lance-roquettes. Pour les besoins de son entraînement, une partie du sous-sol de son immeuble est aménagée en stand de tir.

L'arme de prédilection de Ryô demeure néanmoins son Colt Python .357 Magnum, modifié par Kenishiro Mashiba, le meilleur armurier du Japon. Il le porte habituellement dans un holster d'épaule, et le garde à portée de main lorsqu'il va se coucher. Ce revolver ne le quitte presque jamais.

Voiture[modifier | modifier le code]

Bien qu'il utilise énormément de véhicules, ses deux voitures de prédilection sont deux petites voitures.

  • La première ressemble à un Mini Cooper (édité entre 1970 et 1985) rouge.
  • La seconde ressemble à une Fiat Panda verte (équipé d'un ordinateur reprenant le plan de la ville et certains lieux importants).

Œuvres où le personnage apparaît[modifier | modifier le code]

Mangas[modifier | modifier le code]

Séries[modifier | modifier le code]

Film[modifier | modifier le code]

OAV[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Films live[modifier | modifier le code]

Adaptation au cinéma[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Tsukasa Hojo, City Hunter, chapitre 37, "One of one thousand"
  2. Tsukasa Hojo, City Hunter, chapitre 42, "Le terrifiant détecteur d'hommes"
  3. Tsukasa Hojo, City Hunter, chapitre 125, "L'homme le plus frivole du Japon déploie ses talents"
  4. Tsukasa Hojo, City Hunter, chapitre 86, "Pas touche à l'infirmière!"
  5. Tsukasa Hojo, City Hunter, chapitre 140, "Mon amoureux, c'est City Hunter"
  6. Tsukasa Hojo, City Hunter, chapitre 70, "Le rendez-vous de fer"
  7. Tsukasa Hojo, City Hunter, chapitre 97, "Enquête au mouton"
  8. Tsukasa Hojo, City Hunter, chapitre 44, "Gamble queen"
  9. Tsukasa Hojo, City Hunter, chapitre 16, "Je le hais"
  10. Tsukasa Hojo, City Hunter, chapitre 75, "Ne m'appelle pas papa"
  11. Tsukasa Hojo, City Hunter, chapitre 43, "Obsédé par ses deux coups"
  12. AlloCine, « Nicky Larson » (consulté le 25 octobre 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]