Ruvo di Puglia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ruvo.
Ruvo di Puglia
La Cocathédrale
La Cocathédrale
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Apulia.svg Pouilles 
Ville métropolitaine Provincia di Bari-Stemma.png Bari  
Code postal 70037
Code ISTAT 072038
Code cadastral H645
Préfixe tel. 080
Démographie
Gentilé ruvesi
Population 25 786 hab. (31-12-2010[1])
Densité 117 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 07′ 00″ N 16° 29′ 00″ E / 41.11667, 16.4833341° 07′ 00″ Nord 16° 29′ 00″ Est / 41.11667, 16.48333
Altitude Min. 240 m – Max. 240 m
Superficie 22 100 ha = 221 km2
Divers
Saint patron San Biagio
Fête patronale 3 février
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pouilles

Voir sur la carte administrative des Pouilles
City locator 14.svg
Ruvo di Puglia

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Ruvo di Puglia

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Ruvo di Puglia
Liens
Site web http://www.comuneruvodipuglia.it/

Ruvo di Puglia est une ville italienne de la ville métropolitaine de Bari dans la région des Pouilles.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bataille de Ruvo.

Le 23 février 1503, l'armée espagnole de Gonzalve de Cordoue y bat l'armée française conduite par Jacques de la Palice, pendant la troisième guerre d'Italie.

Femmes peucètes dansant, fresque dans la tombe étrusque de Ruvo di Puglia. 450-400 av. J.-C.

Monuments et lieux d'intérêt[modifier | modifier le code]

Architecture religieuse[modifier | modifier le code]

  • Cocathédrale de Ruvo di Puglia: dédiée à Santa Maria Assunta, elle est l'un des exemples les plus importants de l'art roman apulien. Elle a été bâtie entre les XIIe et XIIIe siècles. Le campanile a été construit autour de l'an 1000, avant la cocathédrale, avec la fonction de tour de défense et de belvédère pour contrôler la plaine vers l'Adriatique.
Le portail sculpté de la cocathédrale.
  • Église Saint Dominique
  • Église de Saint Michel Archange

Architecture civile[modifier | modifier le code]

  • Le Musée Archéologique National Jatta. Les objets exposés dans le musée ont été recueillis par Giovanni Jatta au début du XIXe siècle ; la collection a été enrichie par son petit-fils, puis vendue à l'État au XXe siècle. On y trouve notamment des céramiques à figures rouges, soit de production locale (VII- III ee siècle av. J.-C..) soit d'Attique ou de Corinthe, provenant de la nécropole pré-romaine. Le cratère de Talos est une des vedettes de l'exposition.
  • La tour de l'horloge
  • L'aqueduc du Sele-Calore, partie de l'aqueduc apulien.

Architecture militaire[modifier | modifier le code]

  • La tour du château
  • La tour Quercia

Administration[modifier | modifier le code]

Hameaux[modifier | modifier le code]

  • Calendano

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Altamura, Andria, Bisceglie, Bitonto, Corato, Gravina in Puglia, Spinazzola, Terlizzi


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]