Rutilio Manetti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un peintre italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Manetti.
Rutilio Manetti
Rutilio Manetti (portrait).jpg

Portrait de Rutilio Manetti par Pietro Antonio Pazzi, Galleria Tadini, Lovere, Bologne

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
SienneVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Rutilio Manetti (né en 1571 à Sienne - mort en 1639 dans la même ville) est un peintre italien de l'école siennoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Rutilio Manetti reçut sa formation à Sienne auprès des partisans siennois du Barocci, Francesco Vanni et Ventura Salimbeni.

Il s'en détacha, après sa rencontre avec les florentins Passignano et Poccetti, dont il apprécie la composition et la narration, et s'inspira également à cette époque, de Commodi et d'Empoli qui l'orientent sur des expériences d'après nature et sur la lumière. Les fresques de l'oratoire de Saint-Roch à Sienne, sont un exemple de cette peinture didactique, conforme aux préceptes de la Contre-Réforme. Il restera fidèle à cette manière au moins jusqu'au milieu de la deuxième décennie du XVIIème siècle.

Ses deux Scènes de la vie de San Galgano, en l'église San Raimondo al Rifugio de Sienne, en 1613, témoignent de nouvelles recherches, toujours plus tournées vers le naturalisme.

Dans les œuvres suivantes, il se convertit à la peinture caravagesque, parvenue jusqu'à lui par l'intermédiaire d'Orazio et Artemisia Gentileschi, ainsi que du jeune Guerchin, et qu'il découvrit aussi lors d'un voyage à Rome en 1615. À la suite de cette découverte, il se consacra aux thèmes religieux, mais sa conversion est plus explicite dans des sujets profanes comme Roger et Alcine ou Massinissa et Sophonisbe, exécutés vers 1622-1623. Ces œuvres semblent également se ressentir de l'influence de Honthorst, peintre de référence pour les sujets de genre[1].

Son fils Domenico (1609-1663) était aussi un peintre.

Le Père éternel
Fondation des Musées siennois

Œuvres[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Ses œuvres les plus importantes sont :


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Riccardo Spinelli, « Biographies », dans Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, Paris, Editions Place des Victoires,‎ (ISBN 2-84459-006-3), p. 655
  2. Noces de Cana, Coll. part.
  3. a et b Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Editions Place des Victoires,‎ (ISBN 2-84459-006-3), p. 394
  4. Eglise St Eustache
  5. Fondazione Musei Senesi

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Cesare Brandi, Rutilio Manetti, 1571-1639, Sienne, Lazzeri,‎