Russes baltes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pourcentage de russes par arrondissements en 2011.

Le terme Russes baltes prend en compte les Russes originaires de la République socialiste fédérative soviétique de Russie et ayant émigré dans les Pays baltes durant l'occupation soviétique des 3 pays (1940-1941 et 1945-1991) et ceux, originaire de l'Empire de Russie et ayant émigré dans cette région ultérieurement.

Distinction[modifier | modifier le code]

Les Russes de l'Ingrie (dont Saint-Pétersbourg) et de la région de Kaliningrad, ainsi que ceux de la Finlande (33 000 personnes soit 0,8 %) et de la Pologne (13 à 15 000) ne sont pas considérés comme des Russes baltes.

Chronologie[modifier | modifier le code]

Avant le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle[modifier | modifier le code]

De 1918 à 1945[modifier | modifier le code]

Selon les statistiques, en 1920, la part des Russes en Lettonie, Estonie et Lituanie est de respectivement de 7,82 % (surtout en Latgale), 4 % (dont la moitié vivait à Petchory et Izborsk) et environ 2 % en Lituanie, le pays le plus peuplé.

de 1945 à 1991[modifier | modifier le code]

Depuis le retour de l'indépendance (après 1991)[modifier | modifier le code]

En 2009, plus que 15 % de la population de la Lettonie sont non-citoyens, en majorité les Russes.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Le nombre de Russes et leur proportion dans les statistiques ne cessent de diminuer depuis 1989 (en Lettonie : 28,5 % en 2006 contre 37 % en 1989, en Estonie : 25,6 % contre 30,3 % en 1989 et 6,3 % en Lituanie contre près de 9,4 %).

Cependant, les Russes restent important dans de nombreuses villes et régions, surtout à l'Est, près de la frontière avec la Russie et dans les villes industrielles.

Latgale : 53 % à Daugavpils, 51 % à Rezekne (2005), 40 % à Preiļi'...

• Est de l'Estonie : 88 % à Narva (93,5 % de russophones), Kohtla-Järve (70 %)...

• Centres urbain : Riga (52 %), Tallinn (37 %), Vilnius (14,5 %)...

• Centres industriels comme Visaginas (55 %)...

On perçoit également l'identification, comme Russes, d'autres Slaves comme les Biélorusses et certains Ukrainiens.

Culture[modifier | modifier le code]

Liens[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]