Rupert Thomson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rupert Thomson
Description de cette image, également commentée ci-après
Rupert Thomson (à gauche) et Andrew Miller
Nom de naissance Rupert Thomson
Naissance (64 ans)
Eastbourne
Activité principale
écrivain
Distinctions
compagnon de la Royal Society of Literature
Auteur
Genres
roman

Compléments

Royal Society of Literature

Rupert Thomson, né le (64 ans) à Eastbourne, est un écrivain britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans
  • Dreams of Leaving, 1987
  • The Five Gates of Hell, 1991
- traduit en français sous le titre Les Cinq Portes de l’enfer par Jacqueline Lahana, Paris, Éditions Stock, coll. « Nouveau Cabinet Cosmopolite », 1993, 463 p. (ISBN 2-234-02525-7)
  • Air and Fire, 1993
- traduit en français sous le titre L’Église de Monsieur Eiffel par Jacqueline Lahana, Paris, Éditions Stock, coll. « Nouveau Cabinet Cosmopolite », 1994, 293 p. (ISBN 2-234-04311-5)
  • The Insult, 1996
- traduit en français sous le titre Le Traumatisme par Bernard Turle, Paris, Éditions Stock, coll. « Nouveau Cabinet Cosmopolite », 1998, 510 p. (ISBN 2-234-04774-9)
  • Bloomsbury, 1998
- traduit en français sous le titre Soft par Bernard Turle, Paris, Éditions Stock, coll. « La Cosmopolite », 1999, 427 p. (ISBN 2-234-05162-2)
  • The Book of Revelation, 1999
- traduit en français sous le titre Rupture par Bernard Turle, Paris, Éditions Stock, coll. « La Cosmopolite », 2001, 312 p. (ISBN 2-234-05391-9)
  • Divided Kingdom, 2005
  • Death of a Murderer, 2007
- traduit en français sous le titre Mort d’une tueuse par Bernard Turle, Paris, Éditions Philippe Rey, 2007, 270 p. (ISBN 978-2-84876-106-0)
  • Secrecy, 2013
  • Katherine Carlyle, 2015
- traduit en français sous le titre La Fille du froid par Sophie Aslanides, Paris, Éditions Denoël, coll. « Denoël & d'ailleurs », 2016, 340 p. (ISBN 978-2-207-12464-2)

Sur les autres projets Wikimedia :

Mémoires
  • This Party’s Got to Stop, 2010

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

  • The Book of Revelation, d’Ana Kokkinos, 2006

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]