Rupert Neudeck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Rupert Neudeck
Image dans Infobox.
Rupert Neudeck
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Friedhof Spich (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Conjoint
Christel Neudeck (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Distinctions
Liste détaillée
Ordre du Mérite de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie
Q1916412 ()
Médaille Theodor-Heuss (d) ()
Steiger Award (en) ()
Prix d'État de Rhénanie du Nord-Westphalie ()
Prix Erich Fromm (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
signature de Rupert Neudeck
signature

Rupert Neudeck (en allemand : [ˈnɔʏdɛk], né le à Dantzig (ville libre de Dantzig) et mort le à Siegburg, dans le district de Cologne (Allemagne)[1],[2], est un journaliste allemand connu pour son travail humanitaire, notamment auprès des réfugiés.

Il commence sa carrière en tant que correspondant à la Deutschlandfunk, un radiodiffuseur public allemand[3]. Plus tard, il s'est concentré sur l'assistance aux personnes fuyant les conflits. Il est connu pour son rôle dans l'assistance à des milliers de réfugiés vietnamiens à la fin des années 1970[4]. Neudeck a reçu de nombreux prix, dont la médaille Theodor Heuss, le prix Bruno Kreisky pour les services rendus aux droits de l'homme, le prix Erich Kaestner et le prix Walter Dirks.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est cofondateur des organisations humanitaires Cap Anamur et Green Helmets[5].

Petite enfance et éducation[modifier | modifier le code]

Neudeck naît à Dantzig, alors ville libre de Dantzig (aujourd'hui Gdańsk, en Pologne), et vit à Dantzig-Langfuhr (aujourd'hui Wrzeszcz) jusqu'en 1945. Au cours des derniers mois de la Seconde Guerre mondiale, lorsqu'un grand nombre de civils allemands sont évacués, sa famille reçoit des tickets pour le paquebot MV Wilhelm Gustloff. Le navire quitte Gdingen (aujourd'hui Gdynia) mais est coulé par un sous-marin soviétique qui cause d'énormes pertes en vies humaines. La famille Neudeck a raté l'appareillage, ce qui leur a probablement sauvé la vie[6].

Il étudie diverses matières en Allemagne de l'Ouest, notamment le droit et la théologie catholique. Il se décide à travailler dans le journalisme, d'abord comme rédacteur étudiant à l'Université de Münster, puis professionnellement pour la radio catholique. En 1977, Neudeck devient correspondant de Deutschlandfunk[3].

Travail humanitaire[modifier | modifier le code]

En 1979, Rupert Neudeck et son épouse Christel, avec un groupe d'amis, formèrent le comité "Un navire pour le Vietnam" et chargèrent le cargo commercial Cap Anamur pour une mission de sauvetage en Asie du Sud-Est. La mission a finalement sauvé plus de 10 000 boat people vietnamiens fuyant le Vietnam après la guerre[4].

Mort[modifier | modifier le code]

Neudeck est mort le des suites d'une opération au cœur, à l'âge de 77 ans[7],[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Menschenrechtler Rupert Neudeck ist tot, in: SZ/Süddeutsche Zeitung, 31 mai 2016
  2. (de) Uli Hauser, « Zum Tod von Rupert Neudeck: „Ich habe mehr verloren als einen Vater“ », Stern, (consulté le 31 mai 2017)
  3. a et b « Wie wird man eigentlich … Entwicklungshelfer, Rupert Neudeck? »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), , Christoph Koch, in: FAZ Hochschulanzeiger.
  4. a et b The Associated Press, « German NGO Cap Anamur Founder Rupert Neudeck Dies at 77 », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 1er juin 2016)
  5. (de) « Rupert Neudeck ist tot », Die Zeit,
  6. (de) Flüchtlingspolitik: "Zu mehr Großzügigkeit zurückkehren", Rupert Neudeck im Gespräch mit Christoph Heinemann, Deutschlandfunk, 2 January 2015
  7. (de) « Gründer von Hilfsorganisationen – Rupert Neudeck gestorben »
  8. Rupert Neudeck, refugee advocate, dead at 77

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :