Rumina (mythologie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rumina.

Rumina (ou Rumia) aurait été une déesse de la mythologie romaine présidant à l’allaitement (en latin, Ruma désigne la « mamelle »[1]). Elle est citée pour la première fois par Nonius Marcellus, un auteur de la fin du IIIe siècle, dans un passage à caractère étymologique qui pourrait se référer au ficus Ruminalis, dit aussi ficus Rumina, figuier sauvage situé devant l'entrée de la grotte du Lupercale, au pied du Palatin à Rome et sous lequel Romulus et Rémus furent allaités par la louve.

Elle est dénoncée, cette fois-ci, clairement comme divinité à part entière, par saint Augustin dans La Cité de Dieu, lorsque dans les premiers livres il entend démontrer l'inanité de la théologie des Romains : « Et cependant on a voulu, pour les commencements et les causes, admettre deux dieux, Janus et Jupiter, en dépit de l’unité du monde, au lieu que pour deux fonctions bien différentes en importance et en dignité on s’est contenté du seul Jupiter, en l’appelant tour à tour “Tigillus” et “Ruminus”. Je pourrais ajouter qu’il eût été plus à propos de faire donner la mamelle aux animaux par Junon que par Jupiter, du moment surtout qu’il y avait là une autre déesse, Rumina, toute prête à l’aider dans cet office ; mais on me répondrait que Junon elle-même n’est autre que Jupiter. »

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :