Rumbi Katedza

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Rumbi Katedza
Rumbi Katedza.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour

Rumbi Katedza, née le , est une productrice et réalisatrice de film zimbabwéenne[1],[2],[3].

Jeunesse et éducation[modifier | modifier le code]

Elle fait ses études primaires et secondaires à Harare, au Zimbabwe. Katedza obtient un baccalauréat ès arts en anglais de l'Université McGill au Canada, en 1995. En 2008, Katedza reçoit la bourse Chevening qui lui permet de poursuivre ses études en cinéma. Elle est également titulaire d'une maîtrise en réalisation cinématographique du Goldsmiths College de l'Université de Londres[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

Katedza a de l'expérience dans la production cinématographique et télévisuelle, la réalisation, la rédaction ainsi que dans la production et la présentation de programmes radiophoniques[5]. De 1994 à 2000, elle produit et présente des émissions de radio sur les questions relatives aux femmes, aux arts et à la culture, au hip hop et à l'acid jazz pour CKUT-FM (Montréal) et ZBC Radio 3 (Zimbabwe)[6],[1]. De 2004 à 2006, elle est directrice du Festival international du film du Zimbabwe (en)[7]. Elle y produit la série « cartes postales du Zimbabwe »[8]. En 2008, Katedza fonde Mai Jai Films et produit de nombreux films et productions télévisées sous cette bannière.

Rumbi Katedza est chargée de cours à temps partiel à l'Université du Zimbabwe, au département des arts du théâtre. Elle est juge et observatrice aux National Arts Merit Awards, chargée de surveiller les nouvelles productions cinématographiques et télévisuelles tout au long de l'année au nom du Conseil national des arts du Zimbabwe (en)[9]. Elle fait également pression sur le gouvernement du Zimbabwe pour qu'il soutienne activement l'industrie du film[10],[11].

En 2015, elle donne une conférence TED intitulée « Growing up 'other' » sur le fait d'être une zimbabwéenne vivant dans et hors du Zimbabwe[12].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Danai (2002)[1]
  • Postcards from Zimbabwe (2006)
  • Trapped (2006 - Rumbi Katedza, Marcus Korhonen)
  • Asylum (2007)[4]
  • Insecurity Guard (2007)[4]
  • Tariro (2008)[13]
  • Big House, Small House (2009)
  • The Axe and the Tree (2011)
  • The Team (2011)[14]
  • Playing Warriors (2012)[15]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en-US) « Rumbi Katedza », sur African Film Festival, Inc., (consulté le 26 mars 2019)
  2. (en) « A Feminist Break with Shona Tradition in the work of Rumbi Katedza? », Film Philosophy,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Film in Zimbabwe », The Nordic Africa Institute (consulté le 12 mars 2018)
  4. a b et c (en) « Rumbi Katedza’s star shines », The Zimbabwean (consulté le 8 mars 2018)
  5. (en) « Rumbi Katedza », sur IFFR, (consulté le 26 mars 2019)
  6. (en) Ellerson, « AFRICAN WOMEN IN CINEMA BLOG: A Conversation with Rumbi Katedza », AFRICAN WOMEN IN CINEMA BLOG, (consulté le 8 mars 2018)
  7. (en-US) « Zimbabwean Filmmaker Rumbi Katedza Talks About Sensitively Depicting Authentic Refugee Stories », sur Of Africa Mag, (consulté le 26 mars 2019)
  8. (en) « LIVE FROM ZIMBABWE » (consulté le 5 avril 2018)
  9. (en-US) « Arts Council Reveals NAMA Monitors », sur Zimbo Jam, (consulté le 26 mars 2019)
  10. (en-US) « Filmmaker urges Govt support », Sunday News (consulté le 8 mars 2018)
  11. (en) « State of the Zimbabwe Film Industry | POVO » (consulté le 8 mars 2018)
  12. TEDx Talks, « Growing up 'other' | Rumbi Katedza | TEDxHarare », (consulté le 26 mars 2019)
  13. (en) « Rumbi Katedza », Festival Scope (consulté le 8 mars 2018)
  14. (en) « The Team Zimbabwe | Common Ground Productions | Programmes | Search for Common Ground » (consulté le 8 mars 2018)
  15. (en) « HBF Award for Zimbabwean filmmaker and producer », sur IFFR, (consulté le 26 mars 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]