Rugby à XV au Japon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pratique du rugby au Japon en 1874.

Le rugby à XV est un sport majeur au Japon. Le Japon est le sixième pays pour le nombre de licenciés au monde[1] et le sport y est pratiqué depuis un siècle.

Le Japon compte environ 126 000 joueurs licenciés[2].

L'équipe du Japon de rugby à XV a participé régulièrement à la Coupe du monde de rugby à XV. Aujourd'hui, le Japon est considéré comme la meilleure nation asiatique et organise un des championnats les plus attractifs. Au , l'équipe du Japon est treizième au classement des équipes nationales de rugby[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le Prince Chichibu, jeune frère de Hirohito a été un sportif, et a soutenu le rugby au Japon.

Le rugby apparaît au Japon en 1899, même si des matchs ont lieu avant. L'augmentation des pratiquants n'est effective qu'à compter des années 1920[4]. La JRFU publie à ce sujet un pamphlet baptisé The Land of the Rising Scrum[4] (Le pays de la mêlée naissante, un jeu de mot sur le nom japonais du pays, "Nihon", qui signifie "Land of the Rising Sun" (Le pays du soleil levant), et la famille royale japonaise a toujours favorisé son essor[4].

Après la Seconde Guerre mondiale, Yasuhito Chichibu est président honoraire de plusieurs manifestations sportives, et il hérite du surnom de "Prince sportif" pour ses efforts en vue de la promotion du ski, du rugby et d'autres disciplines sportives.

Il est "converti" au rugby après que le président de la JRFU, Shigeru Kayama, soit rentré d'un long déplacement outre-mer. Alors, il a été possible de "promouvoir" cette discipline au Prince Chichibu[4].

À sa mort, le stade de rugby de Tokyo de Kita-Aoyama 2-chome est rebaptisé Chichibunomiya Rugby Stadium (秩父宮ラグビー場|Chichibunomiya Ragubī-jō). Une statue du Prince Chichibu en tenue rugbystique y est érigée.

Institution dirigeante[modifier | modifier le code]

La fédération japonaise de rugby à XV (Japan Rugby Football Union) a la charge d'organiser et de développer le rugby à XV au Japon. Elle regroupe les fédérations provinciales, les clubs, les associations, les sportifs, les entraîneurs, les arbitres, pour contribuer à la pratique et au développement du rugby dans tout le territoire japonais.

Japan Rugby Football Union est créée le 30 novembre 1926. La fédération est membre de l'International Rugby Board avec un siège dans le Conseil exécutif. La Japan Rugby Football Union gère l'Équipe du Japon de rugby à XV.

Compétitions[modifier | modifier le code]

Top League[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Top League.

Afin de promouvoir le rugby, d'accroître le niveau du championnat national, la fédération japonaise (Japan Rugby Football Union, JRFU) décide de réorganiser le fonctionnement de ses compétitions, douze clubs disputent la compétition majeure à compter de la saison 2003-2004 avec un système de promotion et de relégation entre les niveaux. Le championnat attire des joueurs des îles, il propose des rencontres intéressantes et ouvertes. L'intérêt cependant est limité à des supporters inconditionnels et aux employés des sociétés propriétaires des clubs.

All-Japan Championship[modifier | modifier le code]

Ce championnat est disputé en fin de saison et comprend le club champion, des équipes de Top League, les deux meilleures équipes universitaires.

Microsoft Cup[modifier | modifier le code]

La Microsoft Cup est une compétition à élimination directe patronnée par Microsoft Japon. Ce sont les clubs qui disputent la Top League qui peuvent convoiter le trophée.

Championnat universitaire[modifier | modifier le code]

Une compétition annuelle est disputée par des équipes des grandes universités japonaises.

Popularité[modifier | modifier le code]

Des supporters du Japon en 2007.

C'est le troisième sport collectif le plus populaire derrière le baseball et le football, et ce, malgré des résultats décevants de l'équipe nationale, surtout lors de chaque phase finale de Coupe du monde. Le rugby est absent des grandes chaînes hertziennes, il est retransmis sur le câble et les chaînes à péage, ce qui met un frein à sa croissance.

La Nouvelle-Zélande a été retenue comme pays hôte de la Coupe du monde de rugby à XV 2011 lors d'une réunion de l'International Rugby Board (IRB) qui s’est tenue à Dublin le . Le vote a été effectué en deux tours, le projet concurrent proposé par l'Afrique du Sud est éliminé au premier tour et celui présenté par le Japon, pourtant très solide et soutenu par le gouvernement japonais, est éliminé au second tour (13 votes pour la Nouvelle-Zélande et 8 pour le Japon)[5].

Cette décision a été critiquée comme faisant la part belle à la dizaine de fédérations les plus puissantes, accusées de rester entre elles, au détriment du développement international du rugby. Toutefois, le Japon a obtenu le 28 juillet 2009 l'organisation de la coupe du monde de rugby en 2019[6].

Équipes nationales[modifier | modifier le code]

Le Japon contre le Tonga au Honjo Stadium le 4 juin 2006.

L'équipe du Japon de rugby à XV rassemble les meilleurs joueurs du Japon sous le patronage de la Japan Rugby Football Union. Les Japonais jouent en maillot rayé rouge et blanc, short blanc, bas blanc avec une bande rouge. En plus de la coupe du monde, le Japon participe également depuis 2008 au tournoi des cinq nations asiatique et a remporté la première édition. L'équipe a participé à toutes les Coupes du monde mais n'a jamais dépassé le premier tour. Cependant le Japon progresse régulièrement sur la scène internationale comme le prouve sa courte défaite contre les Fidji eux-mêmes quarts de finalistes. L'intérêt de cette nation pour le rugby est telle que le Japon a bien failli organiser la Coupe du monde 2011 qui s'est finalement déroulée sur le sol de la Nouvelle-Zélande. Il semble cependant acquis que la Coupe du Monde 2019 aura lieu au Japon. Le Board de la Rugby World Cup a en effet émis une recommandation préconisant l'organisation de la Coupe du Monde de rugby à XV par Angleterre en 2015 et par le Japon en 2019.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. voir l'information détaillée sur l'article générique rugby à XV
  2. (en) Site officiel de l'IRB sur le Japon
  3. (en) IRB World Rankings, sur irb.com, consulté le 18 janvier 2010
  4. a, b, c et d Cotton, Fran (Ed.) (1984) The Book of Rugby Disasters & Bizarre Records. Compiled by Chris Rhys. London. Century Publishing. ISBN 0-7126-0911-3
  5. La Nouvelle-Zélande préférée au Japon, sport365.fr
  6. L'Angleterre et le Japon, rugbyrama.fr

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]