Rue du Taur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rue du Taur
Image illustrative de l'article Rue du Taur
Rue du Taur à Toulouse, vue de la place du Capitole
Situation
Coordonnées 43° 36′ 23″ nord, 1° 26′ 33″ est
Pays France
Région Occitanie
Département Haute-Garonne
Ville Toulouse
Quartier(s) Capitole
Tenant Place du Capitole
Aboutissant Basilique Saint-Sernin
Morphologie
Type Rue
Histoire
Anciens noms rue de Claustre
Monuments Notre-Dame du Taur

Géolocalisation sur la carte : Toulouse

(Voir situation sur carte : Toulouse)
Rue du Taur

La rue du Taur (en occitan : Carrièra del Taur[1]), anciennement appelée rue de Claustre[2] est une rue de Toulouse qui, dans sa portion terminale, s'étend de la place du Capitole à la basilique Saint-Sernin.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Selon La Dépêche du Midi, la portion de rue anciennement nommée rue de Claustre, devait sa dénomination à l'organisation des bâtiments situés à proximité directe avant la révolution : l'église abbatiale, son cloître et ses bâtiments annexes formaient à l'époque un claustrum[2].

Le nom de la rue du Taur fait référence au martyre de saint Saturnin, dit saint Sernin, qui est mort en étant traîné par un taureau[3].

Description[modifier | modifier le code]

Elle est longue d'environ 350 m[4], et on peut entre autres y voir l'église Notre-Dame du Taur, le petit séminaire de l'Esquile[5] au numéro 69 et la tour Morand[6] au numéro 56, à l'angle de la rue du Périgord. En 2011, la rue du Taur devient une rue piétonne[7].

Sites particuliers[modifier | modifier le code]

  • L'église Notre-Dame du Taur, située rue du Taur, qui fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 1840[8].
  • Au no 69, la porte dite de l'esquile ancienne entrée du petit Séminaire de l'Esquile par l'architecte Nicolas Bachelier date du XVIe siècle, elle est inscrite au titre des monuments historique[9] et sert d'entrée aujourd'hui à la cinémathèque de Toulouse.
  • Au no 56-58, L'ancien grand séminaire (1622 ; 1642) érigé par l'architecte : Didier Sansonnetd, aujourd'hui l'Ecole Supérieure d'Audiovisuel, en face de la Cinémathèque.
  • La tour Maurand (ou tour des Maurand) à l'angle de la rue du Taur et de la rue du Périgord est beaucoup plus ancienne, elle est antérieure au XIIe siècle. Elle fait l'objet d'un classement particulier et indépendant de l'ancien grand séminaire où elle est aujourd'hui incluse[10],[11].

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]