Rue du Pont-Neuf (Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

1er arrt
Rue du Pont-Neuf
Voir la photo.
Rue du Pont-Neuf en direction de la rue de Rivoli.
Voir la plaque.
Situation
Arrondissement 1er
Quartier Halles
Saint-Germain-l'Auxerrois
Début 2, rue de la Monnaie et 22, quai de la Mégisserie
Fin Place Maurice-Quentin
Morphologie
Longueur 327 m
Largeur 20 m
Historique
Dénomination 26 février 1867
Géocodification
Ville de Paris 7578
DGI 7619
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue du Pont-Neuf
Géolocalisation sur la carte : 1er arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 1er arrondissement de Paris)
Rue du Pont-Neuf
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue du Pont-Neuf est une voie du 1er arrondissement de Paris, en France, partagé entre le quartier des Halles, au nord et le quartier Saint-Germain-l'Auxerrois, au sud. Elle a été percée dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue donne l'accès au pont Neuf depuis la rive droite au sud, et au Forum des Halles par son autre extrémité au nord.

La voie continue par cette dernière extrémité et devient la rue Baltard, fermée à la circulation automobile depuis la fermeture des anciennes halles de Paris, puis la rue Montorgueil, la rue des Petits-Carreaux, la rue Poissonnière, la rue du Faubourg-Poissonnière pour aboutir à la Barrière Poissonnière.

La rue actuelle est un point de passage important car elle croise plusieurs artères comme les voies des quais de Seine, la rue de Rivoli et la rue Saint-Honoré. Il y avait auparavant une entrée vers le parking du Forum des Halles, aujourd'hui rebouchée et convertie en trottoir.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte ce nom car elle aboutit au pont Neuf.

Historique[modifier | modifier le code]

Le , un décret approuve le plan du périmètre de restructuration des halles centrales[1]. Ce plan prévoit l'ouverture d'une nouvelle rue entre le Pont-Neuf et les Halles[2]. Le plan parcellaire des propriétés à exproprier pour « l’élargissement de la rue Tirechape et le prolongement de cette voie jusqu’au pont Neuf » est publié le [3].

Les rues Étienne, de la Tonnellerie et Tirechappe sont absorbées par la nouvelle voie. Une partie de la rue de la Monnaie et la place des Trois-Maries, située au débouché du pont Neuf, disparaissent également. En 1867, la nouvelle voie est nommée « rue du Pont-Neuf[4] ». La partie entre la rue Berger et la rue Rambuteau est renommée « rue Baltard » en 1877[5] ; cette rue a été supprimée lors de la construction du Forum des Halles.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Adolphe Alphand (dir.), Adrien Deville et Émile Hochereau, Ville de Paris : recueil des lettres patentes, ordonnances royales, décrets et arrêtés préfectoraux concernant les voies publiques, Paris, Imprimerie nouvelle (association ouvrière), , « Décret du 21 juin 1854 », p. 282-283.
  2. Frères Avril, Plan général des Halles centrales et de leurs abords, Paris, 1854 [lire en ligne].
  3. Recueil des actes administratifs de la Préfecture du département de la Seine, 1865, no 9, p. 475 [lire en ligne].
  4. Adolphe Alphand, op. cit., « Arrêté du  », p. 371.
  5. Adolphe Alphand, op. cit., « Décret du  », p. 425.
  6. Site officiel.
  7. Sophie De Santis, « Les meilleurs rooftops de Paris », lefigaro.fr, .
  8. « Le Kong », scope.lefigaro.fr, consulté le .
  9. « Kong - NE LE DIS A PERSONNE », sur www.parisfaitsoncinema.com (consulté le )
  10. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Éditions de Minuit, septième édition, 1963, t. 1 (« A-K »), « Quai de la Corse », p. 393-394.
  11. Mathieu Gruel, « Comment Paris plaque l’histoire sur ses murs », sur 20 Minutes, (consulté le ).
  12. paris-autrement.paris, page sur la maison de Molière, Paris.
  13. Site pariszigzag.fr, page "Où est vraiment né Molière ?".

Article connexe[modifier | modifier le code]