Rue du Ponceau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

2e arrt
Rue du Ponceau
Situation
Arrondissement 2e
Quartier Bonne-Nouvelle
Début 33, rue de Palestro
Fin 188, rue Saint-Denis
Morphologie
Longueur 58 m
Largeur 11 m
Historique
Ancien nom Rue des Égouts
rue de l'Égout-du-Ponceau
rue des Égouts-du-Ponceau
Géocodification
Ville de Paris 7547
DGI 7590

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue du Ponceau

La rue du Ponceau est une voie du 2e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue du Ponceau, d'une longueur de 58 mètres et de 11 mètres de largeur, est située dans le 2e arrondissement, quartier Bonne-Nouvelle, et commence au 33, rue de Palestro et finit au 188, rue Saint-Denis.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Ce nom lui vient d'un petit pont, un « ponceau » ou « poncel », qui existait sur un égout qui fut couvert en 1605, près de la rue Saint-Denis.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1331, on fait état de maisons bâties sur le poncel. En 1413, ce petit pont s'appelle « ponceau Saint-Denis auprès des Nonnains ».

Il y avait près de la rue Saint-Denis un égout qui fut couvert en 1605 par François Miron, prévôt des marchands de Paris. Cet égout traversait la partie la plus dense de Paris, en longeant la rue Notre-Dame-de-Nazareth en coupant la rue Saint-Martin puis suivait les rues du Ponceau, Saint-Sauveur, Ben-Aïad et Mandar puis remontait la rue Montmartre, la rue du Faubourg-Montmartre jusqu'à la rue de Provence où il venait se jeter dans le Grand Égout[1],[2].

Avant l'ouverture du boulevard de Sébastopol, en 1854, cette rue reliait la rue Saint-Martin et la rue Saint-Denis après un double coude à angle droit[3].

Une décision ministérielle du 28 vendémiaire an XI () signée Chaptal et une ordonnance royale du fixent la largeur de cette voie publique à 11 mètres.

Au XIXe siècle, la rue du Ponceau, d'une longueur de 339 mètres, qui était située dans l'ancien 6e arrondissement, quartier de la Porte-Saint-Denis, commençait aux 287-289, rue Saint-Martin et finissait aux 322-324, rue Saint-Denis[3].
Les numéros de la rue étaient rouges[4]. Le dernier numéro impair était le no 51 et le dernier numéro pair était le no 50.

En 1854, une grande partie de la rue est absorbée lors de l'ouverture du boulevard de Sébastopol.

La rue du Ponceau fut un haut lieu de la prostitution à Paris jusqu'au début du XXIe siècle.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]


Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris.
  2. Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments.
  3. a b et c Cadastre de Paris par îlot (1810-1836), plan 21e quartier « Porte-Saint-Denis », îlot no 3, F/31/83/19, îlot no 4, F/31/83/20, îlot no 5, F/31/83/21.
  4. Jean de La Tynna, Dictionnaire topographique, étymologique et historique des rues de Paris, 1817.
  5. Audrey Levy, « À l'époque des maisons closes… », www.lepoint.fr, 21 février 2013.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]