Rue des Prêcheurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

1er arrt
Rue des Prêcheurs
Image illustrative de l’article Rue des Prêcheurs
Vue de la rue en 2016.
Situation
Arrondissement 1er
Quartier Halles
Début 81, rue Saint-Denis
Fin 14, rue Pierre-Lescot
Morphologie
Longueur 57 m
Largeur 10 m
Historique
Ancien nom In vico Proedicatorum
Rue à Prescheeurs
Géocodification
Ville de Paris 7764
DGI 7794

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue des Prêcheurs

La rue des Prêcheurs est une voie ancienne du 1er arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Actuellement, la rue des Prêcheurs est une voie publique étroite et piétonnière située dans le 1er arrondissement de Paris, quartier des Halles. Elle débute au 81, rue Saint-Denis et se termine au 14, rue Pierre-Lescot.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Pour Edgar Mareuse, le nom de la rue vient vraisemblablement d'une figurine en bois sculpté qui se trouvait au coin de la rue Saint-Denis, et représentait un apôtre prêchant. Il est rejoint par Jean de La Tynna qui pense qu'elle doit son nom à la présence d'un arbre sculpté en bois, datant du XIIe siècle, qui représentait la généalogie de la Vierge Marie.

Pour Jacques Hillairet et les frères Lazare, le nom est dû à la présence d'une maison possédée, vers 1184, par un dénommé «Robert le Prêcheur ».

Historique[modifier | modifier le code]

Des lettres de Maurice de Sully, évêque de Paris, à l'année 1184, attestent que Jean de Mosterolo avait cédé à l'abbaye Saint-Magloire les droits qu'il exerçait in terra Morinensi, et 9 sols sur la maison de Robert-le-Prêcheur (predicaloris). De ces documents, il parait résulter que cette rue a été bâtie sur une partie de l'emplacement du petit fief de Thérouenne, et que sa construction était commencée à cette époque. Dans un amortissement de juin 1252, elle est indiquée sous le nom de « in vico Proedicatorum », c'est-à-dire « rue des Prêcheurs ».

Elle est citée dans Le Dit des rues de Paris de Guillot de Paris sous la forme « rue à Prescheeurs ».

Jean de La Tynna, indique :

« Au coin sud-est de cette rue et de celle de Saint-Denis est un long arbre sculpté en bois, qui nous paraît être de la fin du XIVe siècle. Il a douze branches, et sur chacune est un personnage debout dans une espèce de tulipe qui ne ressemble pas mal à une chaire à prêcher ; la Vierge Marie est au sommet : on le nomme l'“arbre des prêcheurs”. Nous croyons que la rue doit son nom à cet arbre, et non pas à l'enseigne du Prêcheur, ni à l'hôtel du Prêcheur, ni à Robert le Prêcheur, comme l'ont avancé les divers historiens. Cet arbre représente la généalogie de la Vierge Marie ; on en voit un pareil au musée des Monuments français[1], à la salle du XIIIe siècle. Abraham, tige de cette généalogie, manque à l'arbre de la rue des Prêcheurs. »

Une décision ministérielle du 28 vendémiaire an XI, () signée Chaptal, et une ordonnance royale du , fixent la largeur de la voie à 10 mètres.

Au XIXe siècle, la rue des Prêcheurs, longue de 140 mètres, était située dans l'ancien 4e arrondissement, quartier des Marchés, et commençait 131-133, rue Saint-Denis et finissait 22-24, rue des Piliers-aux-Potiers-d'Étain[2].
Les numéros de la rue étaient rouges[3]. Le dernier numéro impair était le no 37 et le dernier numéro pair était le no 38.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. L'ouvrage de Jean de La Tynna ayant été écrit en 1817, il s'agit du musée des Monuments français, datant de 1795.
  2. Cadastre de Paris par îlot (1810-1836), plan 15e quartier « Marchés », îlot no 17, F/31/79/18, îlot no 18, F/31/79/19, îlot no 19, F/31/79/20.
  3. Jean de La Tynna, Dictionnaire topographique, étymologique et historique des rues de Paris, 1817.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]