Rue de la Savonnerie (Paris)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anc. 6e arrt
Rue de la Savonnerie
(détruite en 1856)
Situation
Arrondissement Anc. 6e
Quartier des Lombards
Début Rue Saint-Jacques-la-Boucherie
Fin Rue de la Heaumerie et
Rue des Écrivains
Morphologie
Longueur 73 m
Largeur 10 m
Historique
Création Avant 1260
Dénomination 1300

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de la Savonnerie(détruite en 1856)

La rue de la Savonnerie est une ancienne rue qui était située dans l'ancien 6e arrondissement de Paris, qui a été absorbée lors du percement du boulevard de Sébastopol et de la création du square de la tour Saint-Jacques en 1856.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

L'origine du nom n'est pas connue.

Situation[modifier | modifier le code]

La rue de la Savonnerie, d'une longueur de 73 mètres, qui était située dans l'ancien 6e arrondissement, quartier des Lombards, commençait aux nos 34-36 rue Saint-Jacques-la-Boucherie et finissait au no 1 rue de la Heaumerie et no 7 rue des Écrivains[1].

Les numéros de la rue étaient noirs[2]. En 1817, le dernier numéro impair était le no 21 et le dernier numéro pair était le no 18[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Cette rue qui était entièrement construite en 1260, porta dès l'année 1300 le nom de rue de la Savonnerie.

Elle est citée dans Le Dit des rues de Paris de Guillot de Paris sous le nom de rue de la Savonnerie.

Une décision ministérielle, du 18 vendémiaire an VI (), signée Letourneux, fixe la moindre largeur de cette voie publique à 6 mètres[3].
Cette largeur est portée à 10 mètres, en vertu d'une ordonnance royale du 9 décembre 1838.

Elle disparait lors du percement de la rue de Rivoli et du boulevard de Sébastopol[4],[5] et la création du square de la tour Saint-Jacques en 1856.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cadastre de Paris par îlot (1810-1836), plan 23e quartier « Lombards  », îlot no 2, F/31/83/02, îlots nos 17 à 19, F/31/83/17
  2. a et b Jean de La Tynna, Dictionnaire topographique, étymologique et historique des rues de Paris (1817)
  3. Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments
  4. Analyse diachronique de l'espace urbain parisien : approche géomatique (ALPAGE)
  5. Plan du boulevart [sic] du Centre et des rues projetées dans son parcours, imp. de A. Godchaux (Paris), 1855 [lire en ligne]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]