Rue de la Mignonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Rue de la Mignonne (Lyon))

Rue de la Mignonne
Image illustrative de l’article Rue de la Mignonne
Vue de la rue.
Situation
Coordonnées 45° 47′ 50″ nord, 4° 49′ 37″ est
Ville Lyon
Arrondissement 9e
Début Quai Paul-Sédallian
Fin Rue des villas
Morphologie
Type Rue
Histoire
Monuments Villa de Tony Garnier
Villa de madame Garnier
Géolocalisation sur la carte : Lyon
(Voir situation sur carte : Lyon)
Rue de la Mignonne

La rue de la Mignonne se situe dans l'ancienne commune de Saint-Rambert-l'Île-Barbe, située dans le 9e arrondissement de Lyon, dans le cœur de la verdoyante ceinture des villas de campagne des grandes familles qui entouraient (et entourent) la ville. Elle tient son nom de la Maison Suchet, surnommée La Mignonne[1].

La rue part vers l'ouest depuis la Saône après le 8 quai Paul Sédaillan, face au port et au bourg de Cuire, fait un coude devant le 13 (ancienne maison Suchet), puis continue au nord et se termine au fond de la rue des Villas[1].

La Maison Suchet[modifier | modifier le code]

Plaque à Louis-Gabriel Suchet, à l'entrée de la Mignonette.

Située au numéro 13, la grande bâtisse de trois étages dans son terrain au pied de la colline, une résidence d'été appelée Villa La Mignonne ou La Mignonnette, a donné son nom à la rue. Louis-Gabriel Suchet y est né et y a passé son enfance[2],[3], ce qui fait remonter la rue à l'Ancien Régime ; la plaque commémorative le présente comme héros de l'empire et gastronome. La maison comprenait riches tapisseries, tables à jeux, billard et une grande cave[4].

Les villas de Tony Garnier[modifier | modifier le code]

C'est dans cette rue que l'architecte Tony Garnier fit bâtir trois maisons de campagne au 1er quart du XXe siècle pour lui-même et ses proches[5],[6],[7]. La première construction fut érigée au plus près de la Saône en 1910-1912, et fut complété en 1919 par une villa édifiée pour sa belle-mère, mais où habitait sa femme, puis en 1924 par une troisième villa construite pour Mlle Bachelard.

La priorité de Garnier fut avant tout le confort de chaque occupant des logements : il s'agissait d'une réflexion sur "l'habitat individuel", guère associé à l'image d'un architecte assimilé à la réalisation de grands espaces publics.

Intégrés dans la nature qui les entoure (ils sont bas, aux lignes géométriques épurées) ces bâtiments représentent l’évolution du concept de domus : combinaison de volumes cubiques fermés ou ouverts autour d'un patio, dépouillement des façades, recherche de transparence par de grandes baies vitrées[6],[1].

Villa particulière de Tony Garnier[modifier | modifier le code]

Cette villa, située 1, rue de la Mignonne[8] a été construite en 1911, selon les plans de la Cité Industrielle pour servir d'habitation et d'atelier pour l'architecte. Originellement de 500 m2, elle occupe actuellement 380 m2 à la suite d'un réalignement pour l'élargissement du quai Paul Sédaillan.

Villa de madame Garnier[modifier | modifier le code]

Située 5, rue de la Mignonne, elle fut édifiée de 1912 à 1919 pour Catherine Garnier, épouse de Tony[5],[9].

Villa pour Mlle Bachelard[modifier | modifier le code]

C'est la troisième villa construite par l'architecte Tony Garnier dans le quartier de Saint-Rambert pour son amie Antoinette Bachelard[10].

Vue des villas[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Rue de la Mignonne », sur Rues de Lyon..
  2. Jean-Baptiste Bolo, Notice sur le Maréchal Suchet, duc d'Albuféra, Lyon, L. Perrin, , 35 p. (lire en ligne), p. 11.
  3. « Lyon-revue : recueil littéraire, historique & archéologique : science et beaux-arts », sur gallica.bnf.fr, , p. 521
  4. « Full text of "Revue du Lyonnais" », sur archive.org.
  5. a et b « Toutes les réalisations de Tony Garnier », sur museeurbaintonygarnier.com.
  6. a et b « Tony Garnier », sur lyon.fr.
  7. « Fondation Tony Garnier », sur architectes-nimes.com.
  8. « Les Villas de Tony Garnier », sur museeurbaintonygarnier.com.
  9. « Villa 5 rue de la Mignonne », notice no PA00118139, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  10. « Villa 7 rue de la Mignonne », notice no PA00118138, base Mérimée, ministère français de la Culture.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Jean-Baptiste Bolo, Notice sur le Maréchal Suchet, duc d'Albuféra, Lyon, L. Perrin, , 35 p. (lire en ligne).