Rue de la Grande-Chaumière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
6e arrt
Rue de la Grande-Chaumière
image illustrative de l’article Rue de la Grande-Chaumière
Rue de la Grande-Chaumière vue depuis la rue Notre-Dame-des-Champs.
Situation
Arrondissement 6e
Quartier Notre-Dame-des-Champs
Début 72, rue Notre-Dame-des-Champs
Fin 115, boulevard du Montparnasse
Morphologie
Longueur 137 m
Largeur 10 m
Historique
Création 1830
Ancien nom Rue Chamon
Géocodification
Ville de Paris 4234
DGI 4274

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de la Grande-Chaumière
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue de la Grande-Chaumière est une voie située dans le quartier Notre-Dame-des-Champs du 6e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La rue tient son nom d'un ancien bal-jardin dit bal de la Grande-Chaumière implanté en 1788[1], un peu plus au sud, sur le côté méridional du nouveau cours des boulevards du Midi, à hauteur de la section qui constitue l'actuel boulevard du Montparnasse. Ce bal connut un grand succès avant d'être supplanté par la Closerie des Lilas et de fermer en 1853 (son emplacement correspond aux nos 112 à 136 du boulevard du Montparnasse[2]. Un panneau d'information du type pelle Starck retraçant son histoire se trouve devant la façade du no 120 bis).

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie est ouverte en 1830 sous le nom de « rue Chamon », du nom du propriétaire des terrains avant de prendre sa dénomination actuelle par une ordonnance du 14 décembre 1842.

Plaque de la rue.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Émile de La Bédollière, Le Nouveau Paris, Paris, Gustave Barba libraire-éditeur, 1860, p. 223.
  2. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Éditions de Minuit, p. 596.
  3. Revue de l'art français ancien et moderne, 1889 (disponible sur Gallica).