Rue de la Chine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

20e arrt
Rue de la Chine
image illustrative de l’article Rue de la Chine
Vue de la rue.
Situation
Arrondissement 20e
Quartier Père-Lachaise
Début 20, rue de la Cour-des-Noues
Fin 126-130, rue de Ménilmontant
Morphologie
Longueur 750 m
Largeur 12 m
Historique
Création XVIIe siècle
Dénomination Début XIXe siècle
Ancien nom Rue de la Cour-des-Noues
Sentier des Hautes-Gâtines
Géocodification
Ville de Paris 1999
DGI 2010

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de la Chine
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue de la Chine est une voie située dans le quartier du Père-Lachaise du 20e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue de la Chine est desservie par les lignes (M)(3)(3bis) à la station Gambetta, ainsi que par les lignes de bus (BUS) RATP 26 60 61 69 96 102.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La rue tient son nom d'une ancienne construction de style chinois qui était située à l'angle de la rue de Ménilmontant[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La voie présente sur le plan de Roussel de 1730 fait alors partie, entre les rues de la Cour-des-Noues et Villiers-de-l'Isle-Adam, de la « rue de la Cour-des-Noues » ou « sentier des Hautes-Gâtines ».

La partie située entre les rues Villiers-de-L'Isle-Adam et de Ménilmontant porte déjà au début du XIXe siècle le nom de « rue de la Chine ».

Ces deux tronçons, alors situés sur les territoires des communes de Belleville et de Charonne, sont classés dans la voirie parisienne par le décret du 23 mai 1863 et le nom de « rue de la Chine » est alors porté sur l'ensemble de la voie actuelle.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Par ailleurs, cette rue est au centre du roman Les Renards pâles, de Yannick Haenel, dans lequel le personnage principal — qui se marginalise peu à peu et se met en retrait de la société — décide de vivre dans sa voiture garée en permanence rue de la Chine[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]