Rue de l'Ancienne-Monnaie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rue de l'Ancienne-Monnaie
Image illustrative de l’article Rue de l'Ancienne-Monnaie
Vue de la rue des Petites-Écuries.
Situation
Coordonnées 47° 12′ 53″ nord, 1° 33′ 09″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Quartier(s) Centre-ville
Tenant Place du Bouffay
Aboutissant Rue des Petites-Écuries
Morphologie
Type Rue
Histoire
Création Moyen Âge

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Rue de l'Ancienne-Monnaie

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Rue de l'Ancienne-Monnaie

Géolocalisation sur la carte : Nantes

(Voir situation sur carte : Nantes)
Rue de l'Ancienne-Monnaie

La rue de l'Ancienne-Monnaie est une voie du centre-ville de Nantes, en France.

Description[modifier | modifier le code]

L'artère relie la place du Bouffay à la rue des Petites-Écuries. Pavée, elle fait partie de la zone piétonnière du Bouffay, et a la particularité de passer sous le porche au coin de l'ancien hôtel de la Monnaie.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Son nom lui est attribué le pour rappeler le souvenir de l'établissement de frappe de la monnaie, détruit en 1820[1]. Auparavant, elle portait le nom de « rue de la Monnaie »[2], le nom d'usage semblant être alors « rue de la Monnoye »[1].

Historique[modifier | modifier le code]

L'installation de la Monnaie de Nantes, sur ce secteur, remonte à la deuxième moitié du XIVe siècle. D'abord installé dans une maison, l'atelier est transféré dans la « tour du Port-Maillard ». Un bâtiment spécifique est construit, adossé au rempart le long du quai du Port-Maillard ; il est constitué de quatre parties entourant une cour mesurant 45 mètres sur 30. Le lieu accueille une fonderie, un laboratoire, des locaux administratifs et des logements de fonction. Les ouvriers sont plusieurs dizaines[3].

Le XVIIe siècle connaît un ralentissement de l'activité et le bâtiment, vieillissant, est abandonné en 1662 puis rouvert en 1693 après d'importants travaux[3].

Une gravure de 1720 représente l'entrée de la rue au début du XVIIIe siècle : le côté sud de la rue était occupé par l'établissement monétaire adossé au rempart, tandis que sur son côté nord se tenaient les écuries ducales[4].

Signalé en ruines après 1800, ce qui reste du bâtiment est détruit en 1822-1823[5].

Architecture et bâtiments remarquables[modifier | modifier le code]

La rue longe l'arrière d'un immeuble construit en 1772, situé au no 13 de l'allée du Port-Maillard, dont les façades donnant sur la place du Bouffay sont inscrites au titre des monuments historiques depuis le [6]. Ce bâtiment occupe l'ancien emplacement de l'« ancienne Monnaie ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Pied 1906, p. 206.
  2. « Ancienne-Monnaie (rue de l') », sur catalogue.archives.nantes.fr, archives municipales de Nantes (consulté le 4 mai 2017).
  3. a et b Olart 2009, p. 8.
  4. Couvrant 2004, p. 26-27.
  5. de Berranger 1975, p. 153.
  6. Notice no PA00108730, base Mérimée, ministère français de la Culture, consulté le 22 juin 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri de Berranger, Évocation du vieux Nantes, Paris, Les Éditions de Minuit, (réimpr. 1994), 2e éd. (1re éd. 1960), 300 p. (ISBN 2-7073-0061-6, OCLC 312748431).
  • Laurence Couvrant, « Balade dans le Bouffay médiéval », Nantes au quotidien, mairie de Nantes, no 149,‎ , p. 26-28 (lire en ligne).
  • Catherine Olart (photogr. Laurent Allenou), Nantes secret et insolite, Paris, Les Beaux Jours / Compagnie parisienne du livre, , 176 p. (ISBN 978-2-35179-040-3), p. 8.
  • Édouard Pied, Notices sur les rues de Nantes, A. Dugas, , 331 p., p. 206.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :