Rue de l'Abbé-Carton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

14e arrt
Rue de l’Abbé-Carton
Image illustrative de l’article Rue de l'Abbé-Carton
Vue à l'angle de la rue Didot.
Situation
Arrondissement 14e
Quartier Plaisance
Début 5, rue des Suisses
Fin 60, rue des Plantes
Morphologie
Longueur 590 m
Largeur 12 m
Historique
Dénomination 3 février 1954
Ancien nom Rue Julie
Géocodification
Ville de Paris 0003
DGI 0004
Géolocalisation sur la carte : 14e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 14e arrondissement de Paris)
Rue de l’Abbé-Carton
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de l’Abbé-Carton

La rue de l’Abbé-Carton, précédemment « rue Julie », est une voie publique située dans le quartier de Plaisance, 14e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Elle est desservie par les lignes de bus RATP 5862.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom attribué à la rue en 1954 honore la mémoire de Pierre-Alfred-Marie Carton († 1887), dit l'abbé Carton, ancien curé de l’église Saint-Pierre-de-Montrouge de 1868 à 1887[1]. Il fut fondateur d'une maison de retraite pour femmes dite asile de Notre-Dame-de-Bonsecours[2] installée passage Rimbaut[3], puis rue des Plantes, avec adjonction d'un hôpital[4] (voir Maternité Notre-Dame de Bon Secours (Paris)).

Historique[modifier | modifier le code]

En 1860, l'ancienne ferme de Vanves est intégrée au 14e arrondissement de Paris nouvellement créé. Les terrains de la ferme, hérités par le médecin parisien Pacifique Robert, sont divisés en larges lots et vendus[5].

En 1866, deux couples achètent en indivision une parcelle des terrains: Wolf et Julie Gutman et Isidore et Célie Braun.

On accède alors à ces terrains par le chemin des Bœufs, qui devient en 1868 la rue d'Alésia.

Au cours des années 1870, les deux couples vendent ces terrains en petits lots, et créent ainsi une nouvelle voie, qui prendra le nom de « rue Julie », prénom qu'ont en commun Julie Gutman et la fille du couple Braun[6], née en 1862[7].

La rue garde cette dénomination jusqu'au 3 février 1954, date à laquelle elle prend sa dénomination actuelle.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Rue vue depuis la rue des Suisses.

No 34 : une plaque apposée sur la façade le rappele que l'artiste portugaise, Maria Helena Vieira da Silva, et son mari, Arpad Szenes, y avaient installé leur atelier. La même année, le conseil municipal de Paris rendait hommage à Maria Helena Vieira da Silva en attribuant son nom à une nouvelle voie du 14e arrondissement.

Confinement 2020[modifier | modifier le code]

A compter du , les voisins des immeubles situés à proximité du Soleil Club (7 rue des Suisses) se retrouvèrent chaque soir à leurs fenêtres pour participer à "Questions pour un carton", un quizz désormais célèbre qui fût parfois agrémenté de prestations musicales de grande qualité.

Les sujets abordés lors des quizz ont été divers (de l'étude du bonheur à l'étude des trous noirs) et opposaient le côté pair de la rue au côté impair. Bien qu'aucun côté ne puisse revendiquer la victoire, cette expérience a permis de tisser des liens de voisinage forts.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dates inscrites sur la plaque commémorative qui lui est consacrée dans l'église Saint-Pierre-de-Montrouge. Cf. « Les fondations religieuses du Petit Montrouge : Hospice de Bon secours » (deuxième partie) dans La Voix du 14ème, (en ligne).
  2. « Les fondations religieuses du Petit-Montrouge : l'hospice Notre Dame de Bon-Secours » (première partie) dans La Voix du 14ème, (en ligne)
  3. « Asile de Notre-Dame-de-Bon-Secours » dans le Manuel des oeuvres et institutions religieuses et charitables, Paris, Impr. nationale, 1877, p. 378.
  4. Emile Wiriot, Le quartier Saint-Jacques et les quartiers voisins, leurs transformations à travers les siècles, p. 576 (en ligne) sur le site Gallica de la BnF gallica.bnf.fr.
  5. Répertoires du notaire Arsène Aumont-Thiéville, Archives Nationales, cote MC/RE/X/35
  6. « Annuaire-almanach du commerce, de l'industrie, de la magistrature et de l'adminisration (1898) », sur gallica.bnf.fr.
  7. Acte de naissance de Julie Braun, 19 novembre 1862, Paris 3e, Archives de Paris.