Rue de Montreuil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
11e arrt
Rue de Montreuil
Rue de Montreuil, côté ouest
Rue de Montreuil, côté ouest
Situation
Arrondissement 11e
Quartier Sainte-Marguerite
Début rue du Faubourg-Saint-Antoine, 225 et rue Faidherbe, 2
Fin boulevard de Charonne, 33
Morphologie
Longueur 1 060 m
Largeur 10 m
Géocodification
Ville de Paris 6465
DGI 6530

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
rue de Montreuil
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue de Montreuil est une rue de Paris située dans le 11e arrondissement, dans le quartier Sainte-Marguerite.

Ce site est desservi par les stations de métro Faidherbe - Chaligny, Rue des Boulets et Avron.

Histoire[modifier | modifier le code]

La rue de Montreuil se trouve sur le tracé de l’ancien chemin de Paris à Montreuil. Son statut de rue date de 1750[1]. La partie à l'est de l'intersection avec le boulevard de Charonne est devenue la rue d'Avron[2].

Évrard Titon du Tillet demeurait rue de Montreuil ; sa maison, la Folie Titon donnait à la fois rue de Montreuil et rue des Boulets[3]. Il s'y est installé en 1749.

La manufacture de papiers peints tenue par Jean-Baptiste Réveillon, qui se trouvait à la Folie Titon depuis 1763[4], fut le cadre de l'Affaire Réveillon, signe avant-coureur de la prise de la Bastille, du 24 avril au 28 avril 1789. Cette manufacture était située au niveau du 31bis actuel où deux plaques commémoratives sont désormais fixées.

N°31 bis
À gauche, le n°31bis où se situait l'entrée de l’ancienne Folie Titon ; au milieu, la plaque commémorative du premier décollage de montgolfière en 1783 et à droite, celle commémorant les émeutes d’avril 1789, juste avant la Révolution française. À gauche, le n°31bis où se situait l'entrée de l’ancienne Folie Titon ; au milieu, la plaque commémorative du premier décollage de montgolfière en 1783 et à droite, celle commémorant les émeutes d’avril 1789, juste avant la Révolution française. À gauche, le n°31bis où se situait l'entrée de l’ancienne Folie Titon ; au milieu, la plaque commémorative du premier décollage de montgolfière en 1783 et à droite, celle commémorant les émeutes d’avril 1789, juste avant la Révolution française.
À gauche, le n°31bis où se situait l'entrée de l’ancienne Folie Titon ; au milieu, la plaque commémorative du premier décollage de montgolfière en 1783 et à droite, celle commémorant les émeutes d’avril 1789, juste avant la Révolution française.


Bâtiments remarquables[modifier | modifier le code]

Entrée de la cour de l'industrie
  • no 37 bis : ateliers d'artisans et d'artistes de la cour de l'Industrie[5].
  • no 52 : Immeuble construit par Romeur et Varenault sous le Second Empire : Sculptures aux deux premiers étages : au premier, des statues d’enfants symboles des Arts sont placés dans des niches jumelées concaves ; au second, des statues de femmes drapées à l’antique, placées dans des niches rectangulaires plates. Malheureusement, certaines statues ont disparu.
    Au-dessus de la porte, une fenêtre incluse dans une embrasure en demi-cercle avec une décoration très exubérante, représentant l’Abondance (guirlandes, épis de blé, fruits, faune)
    (Immeuble inscrit sur la liste des protections patrimoniales du 11e arrondissement[6]).

Curiosité[modifier | modifier le code]

Les tout premiers numéros de la rue de Montreuil se trouvent en fin de la rue du Faubourg-Saint-Antoine, de l'autre côté de la rue Faidherbe, face à la sortie de métro, côté Faidherbe.

Après le 223,rue du Faubourg-Saint-Antoine on peut s'attendre à trouver les 225 & 227 mais curieusement la rue Montreuil commence à ce niveau

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]