Rue de Crussol

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

11e arrt
Rue de Crussol
Image illustrative de l’article Rue de Crussol
Rue de Crussol vue du boulevard du Temple.
Situation
Arrondissement 11e
Quartier Folie-Méricourt
Début 4, boulevard du Temple
Fin 63, rue de la Folie-Méricourt
Morphologie
Longueur 343 m
Largeur 12 m
Géocodification
Ville de Paris 2467
DGI 2475
Géolocalisation sur la carte : 11e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 11e arrondissement de Paris)
Rue de Crussol
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de Crussol

La rue de Crussol est une voie du 11e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue de Crussol est une voie publique située dans le 11e arrondissement de Paris. Elle débute au 4, boulevard du Temple et se termine au 63, rue de la Folie-Méricourt.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de la rue vient d'Alexandre-Charles-Emmanuel de Crussol (1743-1815).

Historique[modifier | modifier le code]

La partie située entre les rues Amelot et de la Folie-Méricourt a été percée en 1781 et terminée en 1788, au travers des marais appartenant au grand prieuré du Temple pour améliorer les revenus de ces marais.

La partie située entre l'ancienne rue des Fossés-du-Temple (disparue) et le boulevard du Temple, est ouverte en 1848.

Christophe Potter (1751-1817), homme politique anglais, chef d'entreprise français et agent secret, y installa vers 1790, une manufacture de porcelaine, dite du « Prince de Galles ». Cette manufacture employa à son apogée plus de 90 personnes. Certains artistes fameux y ont travaillé. Citons Ferdinand Muller, le fondateur de la manufacture suisse de Nyon, Joseph Zwinger, peintre et chimiste d'origine allemande, Michel Jossé Leriche, peintre venant de la manufacture de Sèvres[1].

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Patrice Valfré, C. Potter, le potier révolutionnaire et ses manufactures de Paris, Chantilly, Montereau…, Bagneaux-sur-Loing, Miss Teapot, 2012, 374 p. (ISBN 978-2917648001).