Rue de Beaujolais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ne doit pas être confondu avec la rue de Beaujolais-Saint-Honoré et avec la rue de Beaujolais-au-Marais.

1er arrt
Rue de Beaujolais
Image illustrative de l’article Rue de Beaujolais
La rue de Beaujolais.
Situation
Arrondissement 1er
Quartier Palais-Royal
Début 43, rue de Valois
Fin 38, rue de Montpensier
Morphologie
Longueur 128 m
Largeur 8,78 m
Historique
Création 1784
Dénomination 27 avril 1814
Ancien nom Passage de Beaujolais
Rue d'Arcole
Rue Hoche
Rue de Beaujolais-Palais-Royal
Géocodification
Ville de Paris 0773
DGI 0776

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue de Beaujolais
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue de Beaujolais est une voie du 1er arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Orientée approximativement est-ouest, longue de 128 mètres, elle commence au 43, rue de Valois et se termine au 38, rue de Montpensier. Elle est à sens unique, dans le sens ouest-est.

Elle se situe à peu près à égale distance des stations Bourse, desservie par la ligne (M)(3), et Palais-Royal - Musée du Louvre, où circulent les trains des lignes (M)(1)(7)

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Louis-Charles d’Orléans, comte de Beaujolais.

Cette rue porte le nom du comte de Beaujolais, nom d'un fils du duc d'Orléans.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette rue est ouverte en 1784 sur une partie de l'ancien jardin du Palais-Royal lorsque le duc d'Orléans fit bâtir les galeries de pierre. Elle porte alors le nom de « passage de Beaujolais », du titre que porte l'un des fils du duc de Chartres, propriétaire du Palais-Royal.

Entre 1797 et 1814, elle prit le nom de « rue d'Arcole », en mémoire de la bataille d'Arcole[1] puis, en 1849, de façon éphémère, celui de « rue Hoche[2] » en mémoire du général de la Révolution, Lazare Hoche.

Jusqu'au milieu du XIXe siècle, elle portait parfois le nom de « rue de Beaujolais-Palais-Royal » afin de la distinguer de deux autres rues parisiennes portant le même nom et connues pour cette raison sous les noms de « rue de Beaujolais-Saint-Honoré » (disparue en 1852) et de « rue de Beaujolais-au-Marais ».

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean de La Tynna, Dictionnaire topographique, étymologique et historique des rues de Paris.
  2. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997 , etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117, présentation en ligne), p. 164.
  3. Archives nationales: Liste générale des brevetés de l'Imprimerie et de la Librairie (1er Empire et Restauration), p. 324 (voir en ligne).
  4. Jean-Christophe Sarrot, Balades littéraires dans Paris (1900-1945), Nouveau Monde Édition, 2005, 224 p. (ISBN 978-2847361032), p. 155.
  5. Anne Thoraval, Les Lieux de la Résistance à Paris, Parigramme, 2007, 286 p. (ISBN 978-2840964315), p. 20
  6. Jean-Christophe Sarrot, Balades littéraires dans Paris (1900-1945), p. 155.
  7. Restaurant étoilé au Guide Michelin.