Rue Saint-Jean-Baptiste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rue Saint-Jean-Baptiste
Image illustrative de l’article Rue Saint-Jean-Baptiste
L'entrée de la rue Saint-Jean-Baptiste vue depuis La Batte
Situation
Coordonnées 50° 38′ 46″ nord, 5° 34′ 47″ est
Section Liège
Quartier administratif Centre
Début Féronstrée
Fin La Batte
Morphologie
Type Rue
Fonction(s) urbaine(s) administrative
Forme en légère courbe
Longueur ~110 m
Largeur ~13 m

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Rue Saint-Jean-Baptiste

Géolocalisation sur la carte : Liège

(Voir situation sur carte : Liège)
Rue Saint-Jean-Baptiste

Géolocalisation sur la carte : Liège

(Voir situation sur carte : Liège)
Rue Saint-Jean-Baptiste

La rue Saint-Jean-Baptiste est une rue du centre de la ville de Liège (Belgique) située dans le sous-quartier de Féronstrée et Hors-Château.

Odonymie[modifier | modifier le code]

La rue rend hommage à Jean le Baptiste (Saint Jean-Baptiste). Une église lui était dédiée au coin de la rue et de Féronstrée (angle vers la place du Marché). Cette église Saint-Jean-Baptiste aurait été érigée en 1203, reconstruite en 1713 avant de s'écrouler en 1797, d'être vendue en 1798 et démolie peu de temps après.

Situation et description[modifier | modifier le code]

Cette rue relie Féronstrée à La Batte sur une distance d'environ 110 m. Bien qu'elle en ait conservé le nom, l'artère actuelle n'a plus rien de commun, si ce n'est sa situation géographique, avec la rue Saint-Jean-Baptiste d'avant 1960. En effet, la construction de l'îlot Saint-Georges dans les années 1960 (pour la partie ouest) et 1970 (pour la partie est) a fait disparaître la totalité des immeubles avec façades sur la rue et a élargi la voirie pour en faire un axe routier permettant de relier les quais de Meuse à Féronstrée et à la rue Hors-Château via la rue Velbruck. Certaines façades des XVIIe et XVIIIe siècles ont été démontées et remontées notamment dans les rues Saint-Georges et Sur-les-Foulons. L'ancien relais de poste, situé rue Saint-Jean-Baptiste et classé en 1951, a lui été remonté impasse des Ursulines en vue de la création d'un musée de l'Architecture[1],[2]. L'îlot Saint-Georges a aussi fait disparaître la rue Pécluse qui se raccordait à la rue Saint-Jean-Baptiste.

Dans les années 1910, les travaux d'élargissement des égouts mettent à jour les fondations de l'église paroissiale ainsi qu'une voûte enjambant un ancien cours d'eau, le ruisseau Saint-Jean[3].

Voiries adjacentes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source et lien externe[modifier | modifier le code]