Rue Saint-Hyacinthe-Saint-Michel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Démolition de la rue Saint-Hyacinthe-Saint-Michel (photographie de Charles Marville.

La rue Saint-Hyacinthe-Saint-Michel est une ancienne voie de Paris. Elle est supprimée en grande partie dans la seconde partie du XIXe siècle, la courte section restante étant rebaptisée « rue Paillet », puis incorporée à la rue Malebranche.

Situation[modifier | modifier le code]

La rue, longue de 34 m, commençait à l'intersection de la rue de la Harpe et de la rue d'Enfer (place Saint-Michel) et finissait rue Saint-Jacques[1],[2],[3].

Elle était située dans l'ancien 11e arrondissement, dans le quartier de la Sorbonne[1].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette dénomination a pour origine la proximité du couvent des Jacobins de la rue Saint-Jacques, saint Hyacinthe, religieux de l'ordre de Saint-Dominique, étant vénéré par ces frères. L'épithète « Saint-Michel » permettait de la distinguer de la rue Saint-Hyacinthe-Saint-Honoré[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ancienne enceinte découverte par les démolitions de la place Saint-Michel et de la rue Saint-Hyacinthe vers 1860.

La voie est tracée vers 1650 à l'emplacement des anciens fossés de l'enceinte de Philippe Auguste dont le roi a fait don à la ville de Paris par lettres patentes du 7 juillet 1646. Elle est dénommée « rue sur le Rempart », puis « rue des Fossés », « rue des Fossés-Saint-Jacques » et enfin « rue Saint-Hyacinthe-Saint-Michel[1] ».

Le prolongement de la rue Soufflot jusqu'au jardin du Luxembourg et le percement du boulevard Saint-Michel entrainent la disparition de la majeure partie de la rue (à l'ouest de l'actuelle rue Paillet). Le percement de la rue Soufflot est achevé en 1877[4].

En 1864, la partie restante est renommée « rue Paillet[5] ». En 1877, cette section est incorporée à la rue Malebranche[6].

Référence[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Félix Lazare et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments (1re éd. 1844) (notice BnF no FRBNF32357628, lire en ligne), p. 328-329.
  2. Cadastre de Paris par îlot (1810-1836), Paris, plan 43e quartier « Sorbonne », îlot no 16, échelle 1/250, cote F/31/93/54 ; îlot no 17, 1/200, cote F/31/93/56 ; îlot no 19, 1/200, cote F/31/93/58.
  3. Analyse diachronique de l'espace urbain parisien : approche géomatique (ALPAGE).
  4. Rue Soufflot : photographie de Charles Marville, vers 1876 [lire en ligne].
  5. Décret du 24 août 1864 [lire en ligne].
  6. Arrêté du [lire en ligne].

Articles connexes[modifier | modifier le code]