Rue Saint-Georges (Rennes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rue Saint-Georges
Image illustrative de l’article Rue Saint-Georges (Rennes)
Le côté est de la rue Saint-Georges.
Situation
Coordonnées 48° 06′ 42″ nord, 1° 40′ 36″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Ville Rennes
Quartier(s) Centre
Début Place du Parlement-de-Bretagne
Fin Rue Gambetta
Morphologie
Type Rue
Forme droite
Histoire
Monuments 13 Monuments historiques
Protection Site du centre historique
Secteur sauvegardé
Géolocalisation sur la carte : Bretagne
(Voir situation sur carte : Bretagne)
Rue Saint-Georges
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Rue Saint-Georges
Géolocalisation sur la carte : Rennes
(Voir situation sur carte : Rennes)
Rue Saint-Georges

La rue Saint-Georges est une rue de Rennes, située dans le centre historique, au nord de la Vilaine.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette rue va de la place du Parlement-de-Bretagne à la rue Gambetta, où se trouve le palais Saint-Georges.

D'est en ouest, deux rues prennent dans la partie sud de la rue saint-Georges : la rue du Docteur Regnault et la rue Derval.

Avec ses nombreuses terrasses de restaurants et de cafés, cette rue est l'une des plus animées du centre-ville de Rennes et attire toujours de nombreux touristes.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Cette rue n’a pas été touchée par l'incendie de Rennes de 1720 et la reconstruction qui a suivi : elle présente donc de très nombreux bâtiments à pans de bois, dont plusieurs sont protégés au titre des monuments historiques.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

La rue Saint-Georges en été
  • au 1, un immeuble entrant dans la composition de la place du Parlement-de-Bretagne, classé au titre des monuments historiques[1],
  • au 2, l'Hôtel de Mucé, classé au titre des monuments historiques[2],
  • au 3, l'Hôtel de la Moussaye, partiellement classé et partiellement inscrit au titre des monuments historiques[3],
  • au 8, un immeuble, inscrit au titre des monuments historiques[4],
  • au 10, un immeuble, inscrit au titre des monuments historiques[5],
  • au 12, un immeuble, inscrit au titre des monuments historiques[6],
  • au 13, le petit Hôtel de Chalain, inscrit au titre des monuments historiques[7],
  • au 14, un immeuble, classé au titre des monuments historiques[8],
  • au 15, l'Hôtel de Chalain, inscrit au titre des monuments historiques[9],
  • au 23, un immeuble, inscrit au titre des monuments historiques[10],
  • au 26, un immeuble, inscrit au titre des monuments historiques[11],
  • au 32, un immeuble, inscrit au titre des monuments historiques[12],
  • au 34, l'Hôtel de Ferron, inscrit au titre des monuments historiques[13].

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]