Rue Regnault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
13e arrt
Rue Regnault
P1060065 Paris XIII rue Regnault rwk.JPG
Situation
Arrondissement 13e
Quartier Gare
Début 1, rue du Loiret
Fin 20, avenue d'Ivry
Morphologie
Longueur 990 m
Largeur 12 m
Historique
Création 1883 et 1932
Dénomination 1877
Ancien nom Rue Regnault
chemin latéral au chemin de fer de Ceinture
Géocodification
Ville de Paris 8095
DGI 8100

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Regnault
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Regnault est une voie située dans le quartier de la Gare du 13e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Origine du non[modifier | modifier le code]

L'origine de son nom renvoie à la personne du baron Jean-Baptiste Regnault (1754-1829), peintre français[1].

Historique[modifier | modifier le code]

La voie est ouverte par tronçons, et prend sa dénomination à partir de 1868 :


Décret du 10 août 1868 

« Napoléon, etc.,

Sur le rapport de notre ministre secrétaire d’État au département de l'Intérieur,
Vu l'ordonnance du 10 juillet 1816 ;
vu les propositions de M. le préfet de la Seine ;
Avons décrété et décrétons ce qui suit :
Article 9. —
L'avenue en cours d'exécution entre la place d'Italie et la rue de Gentilly, recevra le nom d'avenue de la Sœur-Rosalie.
La voie latérale au chemin de fer de Ceinture entre le chemin de fer d'Orléans et la rue de Patay, celui de rue Regnault.
La voie dite rue du Transit, ouverte ou en cours d'exécution, dans le 13e arrondissement, recevra la dénomination de rue de Tolbiac.
La rue du Bel-Air prendra le nom de rue Damesme.
La rue de Mazagran, celui de rue Bourgon.
etc.
Article 17. — Notre ministre secrétaire d'État au département de l'Intérieur est chargé de l'exécution du présent décret.
Fait au palais de Fontainebleau, le 10 août 1868[2]. »

Côté est, la rue, qui se terminait autrefois en impasse devant la gare du boulevard Masséna, rejoint la nouvelle rue Louise-Bourgeois par un escalier.

Bâtiments remarquables et sites particuliers[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997 , etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117, présentation en ligne), p. 328.
  2. MM. Alphand, A. Deville et Hochereau, Recueil des lettres patentes, ordonnances royales, décrets et arrêtés préfectoraux concernant les voies publiques.
  3. « Anciennes usines Panhard et Levassor », pss-archi.eu.
  4. « Seconde vie pour les anciens ateliers Panhard », batiactu.com.