Rue Pixérécourt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

20e arrt
Rue Pixérécourt
Image illustrative de l’article Rue Pixérécourt
Rue Pixérécourt au niveau de la rue des Rigoles.
Situation
Arrondissement 20e
Quartier Belleville
Début 133, rue de Ménilmontant
Fin 210, rue de Belleville
Morphologie
Longueur 570 m
Largeur 22 m
Historique
Création Avant 1672
Dénomination 10 février 1875
Ancien nom Rue de Calais
Géocodification
Ville de Paris 7458
DGI 7504
Géolocalisation sur la carte : 20e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 20e arrondissement de Paris)
Rue Pixérécourt
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Pixérécourt

La rue Pixérécourt est une voie située dans le 20e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte le nom de l'auteur dramatique français des XVIIIe et XIXe siècles, René-Charles Guilbert de Pixerécourt (1773-1844).

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie de l'ancienne commune de Belleville est tracée en partie sur le plan de Jouvin de Rochefort de 1672 sous le nom de « rue de Calais ». Elle permettait de rejoindre au sud le village de Ménilmontant. Elle se prolongeait au nord par la rue Saint-Denis (actuelle rue Compans) qui menait au village de La Villette.

Classée dans la voirie parisienne en vertu du décret du , elle prend sa dénomination actuelle par un décret du .

Dans les années 1960-1970, les immeubles du côté pair entre le no 84 (toujours debout) et l'entrée de la rue des Pavillons sont rasés. Des immeubles sont construits sur un nouvel axe, dans l'alignement de la partie sud de la rue des Pavillons. Le jardin Pixérécourt est alors aménagé[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Comparaisons de photos aériennes », sur IGN – Remonter le temps
  2. Bernard Stéphane, Petite et Grande Histoire des rues de Paris, Albin Michel, 584 p. (ISBN 978-2226230621), p. 225.