Rue Meynadier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir rue Meynadier (homonymie).

19e arrt
Rue Meynadier
Image illustrative de l’article Rue Meynadier
La rue, vue depuis la place Armand-Carrel en direction du nord-est.
Situation
Arrondissement 19e
Quartier Combat
Début 4, place Armand-Carrel
Fin 97, rue de Crimée
Morphologie
Longueur 178 m
Largeur 20 m
Historique
Création 1862
Dénomination 1868
Géocodification
Ville de Paris 6234
DGI 6313

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Meynadier

La rue Meynadier est une voie du 19e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue Meynadier est une voie publique située dans le 19e arrondissement de Paris. Elle débute au 4, place Armand-Carrel et se termine au 97, rue de Crimée.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette rue doit son nom au général Meynadier, défenseur du quartier en 1814.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette rue ouverte par la Ville de Paris, en 1862, lors de la création du parc des Buttes-Chaumont prend sa dénomination actuelle par un décret du 10 août 1868 :

Décret du 10 août 1868 

« Napoléon, etc.,

Sur le rapport de notre ministre secrétaire d’État au département de l'Intérieur,
Vu l'ordonnance du 10 juillet 1816 ;
vu les propositions de M. le préfet de la Seine ;
Avons décrété et décrétons ce qui suit :
Article 15. — La rue nouvelle ouverte entre l'avenue Laumière, la rue de Mexico et la rue de Crimée, prendra le nom de « rue Meynadier ».
etc.
Article 17. — Notre ministre secrétaire d'État au département de l'Intérieur est chargé de l'exécution du présent décret.
Fait au palais de Fontainebleau, le 10 août 1868[1]. »

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Toute la rue est bordée par des façades d'immeubles (qui sont pour la plupart de type haussmannien, dont ceux des numéros 4 et 6 ornés de mascarons), presque en continu, sauf à l'exception notable, côté pair, de l'emplacement d'une parcelle de verdure située entre les immeubles des numéros 12 et 14. Un mur de pierre, soutenant une butte arborée en surplomb de la rue, y longe le trottoir, et à la gauche de celui-ci, un portail métallique surmonté d'une croix est l'accès secondaire à ce pittoresque site, enchâssé à l'intérieur du pâté de maisons, où sont implantés l'église orthodoxe russe Saint-Serge (au sommet de la butte et visible depuis la rue Meynadier à travers la végétation) et les bâtiments de l'Institut de théologie orthodoxe Saint-Serge (l'accès principal à ce lieu est situé au 93, rue de Crimée).

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. MM. Alphand, A. Deville et Hochereau, Recueil des lettres patentes, ordonnances royales, décrets et arrêtés préfectoraux concernant les voies publiques.