Rue Mazarine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
6e arrt
Rue Mazarine
La rue Mazarine en direction de l'Institut de France.
La rue Mazarine en direction de l'Institut de France.
Situation
Arrondissement 6e
Quartier Monnaie
Début no 3 rue de Seine
Fin no 52 rue Dauphine et no 2 rue de Buci
Morphologie
Longueur 414 m
Largeur 10 m
Historique
Création vers 1600
Ancien nom Rue des Buttes (?), rue des Fossés-de-Nesle (v. 1600)
Géocodification
Ville de Paris 6144
DGI 6228

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Mazarine
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Mazarine est une voie située dans le quartier de la Monnaie du 6e arrondissement de Paris.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Son nom vient du voisinage du collège des Quatre-Nations, aujourd'hui Institut de France, fondé par Jules Mazarin.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette voie est tracée sur l'emplacement du chemin de contrescarpe de l'enceinte de Philippe-Auguste. C'est l'ancienne rue des Fossés-de-Nesle, longeant à l’extérieur l’enceinte de Philippe Auguste[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

no 30 : à gauche, l'hôtel des Pompes, et à droite, les plaques commémoratives associées.
Vestiges de l'enceinte de Philippe Auguste dans les sous-sols du n°35.

Représentation de Pomone, opéra écrit par l'abbé Pierre Perrin. La troupe du Marais fusionne avec celle de Molière après la mort de ce dernier, pour donner la troupe Guénégaud. La fusion de cette dernière avec la troupe de l’Hôtel de Bourgogne donnera la Comédie-Française, créée en 1680.

C'est également rue Mazarine, dans le jeu de paume de Bergeron, que se réfugia le Club des Cordeliers après avoir été chassé en 1792 du couvent dont il porte le nom.

La rue et les arts[modifier | modifier le code]

En littérature[modifier | modifier le code]

Dans La Rabouilleuse d'Honoré de Balzac Madame Bridau, vient habiter dans cette rue en 1811 pour réduire son train de vie. Elle s'installe avec ses deux fils Joseph Bridau et Philippe Bridau chez Madame Descoing, au dernier étage d’une maison, non loin de l'École des beaux-arts où Joseph fait ses études de peintre[6].

Dans Thérèse Raquin d'Émile Zola, Mme Raquin achète une mercerie passage du Pont-Neuf. Il s'agit d'un passage couvert qui rejoint la rue Mazarine à la rue de Seine, comme le mentionne l'incipit[7].

En musique populaire[modifier | modifier le code]

Une chanson de Doc Gynéco, issue de l'album Quality Street, porte le titre Rue Mazarine. « Ça c'est ma lettre à la fille de Saint-Germain / Y a trop d'histoire inventées à son sujet / Rue Mazarine je ne t'abandonnerai jamais. »

Les Ogres de Barback ont chanté la rue Mazarine dans Terrain Vague.

Accès[modifier | modifier le code]

La rue Mazarine est desservie par les lignes (M)(4)et(M)(10) à la station Odéon ainsi que par la ligne de bus RATP 24 27 58 86 87.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire historique des rues de Paris, Jacques Hillairet, Les Éditions de Minuit, p.115
  2. L'Annuaire de 1825[réf. incomplète]
  3. L'Annuaire de 1825[réf. incomplète].
  4. Patrick Hemmler, Énigmes, Légendes et Mystères du Vieux Paris, Gisserot, 2008, (ISBN 9782877478359), p.98.
  5. Catalogue de la 27e Expôsition d'Amiens de 1885, p.2.
  6. La Rabouilleuse, Bibliothèque de la Pléiade, 1976, t.IV, p. 283 (ISBN 2070108627)
  7. Thérèse Raquin, Hatier Poche, 2005, p. 15, (ISBN 978-2-218-75067-0)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :