Rue Malebranche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Malebranche (homonymie).

5e arrt
Rue Malebranche
Image illustrative de l’article Rue Malebranche
Vue de la rue.
Situation
Arrondissement 5e
Quartier Val-de-Grâce
Sorbonne
Début 184-196, rue Saint-Jacques
Fin 1, rue Le Goff
Morphologie
Longueur 109 m
Largeur 13 m
Historique
Création 1646
Dénomination
Ancien nom Entre les rues Paillet et Saint-Jacques : rue du Rempart,
rue des Fossés,
rue des Fossés Saint-Michel,
rue Saint-Hyacinthe-Saint-Michel,
rue Paillet.
Entre les rues Paillet et Le Goff : rue Saint-Thomas d'Enfer
Géocodification
Ville de Paris 5876
DGI 5949
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Malebranche
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Malebranche est une voie située dans les quartiers du Val-de-Grâce et de la Sorbonne du 5e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Cette rue, en pente, présente la particularité d'avoir une partie de sa chaussée sur deux niveaux différents avec un escalier au bas de la rue permettant accéder de l'un à l'autre. La partie haute correspond à l'ancienne rue Saint-Thomas-d'Enfer dont la largeur était d'environ 6 mètres.

Les maisons au sud de cette rue dont les façades étaient à l'emplacement de la barrière furent démolies lors de l'ouverture de la rue Soufflot en 1845 tracée en pente régulière à niveau différent de celui de l'ancien quartier environnant. Les immeubles du côté sud construits en même temps que ceux de la rue Soufflot et la rue Le Goff sont en contrebas de l'ancienne rue[1].

Les deux niveaux de la rue

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

La rue Malebranche est desservie à proximité par le RER B à la gare du Luxembourg, ainsi que par les lignes de bus RATP 21 27 38 85.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Rigole romaine (fouilles de 1898).

La rue doit son nom au père Nicolas Malebranche (1638-1715), oratorien et philosophe français et au voisinage du quartier des Écoles[2].

Historique[modifier | modifier le code]

De 1550 à 1585, une rue est construite entre la rue Saint-Hyacinthe-Saint-Michel et la rue d'Enfer sur un ancien clos de vigne appartenant au couvent des Jacobins de la rue Saint-Jacques. Elle est baptisée « rue Saint-Thomas-d'Enfer[3] ».

En 1867, la rue Saint-Thomas-d'Enfer est renommée « rue Malebranche[4] ». En 1877, le reliquat de l'ancienne rue Saint-Hyacinthe-Saint-Michel, renommée « rue Paillet » en 1864, est incorporée à la rue Malebranche[5]. En 1884, la section de la voie entre la rue Le Goff et la rue Gay-Lussac est supprimée[6].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Autre vue de la rue.
Marc Antoine Gaudin y est mort à son domicile, au no 15, en 1880.
Quelques lieux particuliers

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Michaël Darin, Petites leçons d'urbanisme ordinaire, Parigramme, (ISBN 978 2 84096 690 6), p. 120
  2. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Éditions de Minuit, p. 92.
  3. Félix et Louis Lazare, Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments, édition de 1844, p. 633-634 [lire en ligne].
  4. Décret du 27 février 1867 [lire en ligne].
  5. Arrêté du [lire en ligne].
  6. Décret du 15 avril 1884 [lire en ligne].
  7. Innocents - The Dreamers, www.l2tc.com, consulté le 19 octobre 2012.