Rue Jeanne-d'Arc (Nantes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rue Jeanne-d'Arc
Image illustrative de l’article Rue Jeanne-d'Arc (Nantes)
La rue Jeanne-d'Arc vue au niveau du marché de Talensac
Situation
Coordonnées 47° 13′ 14″ nord, 1° 33′ 26″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Ville Nantes
Quartier(s) Hauts-Pavés - Saint-Félix
Centre-ville
Début Rue Paul-Bellamy
Fin Place Saint-Similien
Morphologie
Type Rue
Longueur 230 m
Histoire
Création XVIIIe siècle
Géolocalisation sur la carte : Nantes
(Voir situation sur carte : Nantes)
Rue Jeanne-d'Arc
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Rue Jeanne-d'Arc
Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique
(Voir situation sur carte : Loire-Atlantique)
Rue Jeanne-d'Arc

La rue Jeanne-d'Arc est une voie de Nantes, en France, marquant la limite entre les quartiers du centre-ville et celui de Hauts-Pavés - Saint-Félix.

Description[modifier | modifier le code]

La rue est bitumée, ouverte à la circulation automobile. Rectiligne et longue de 230 mètres, elle relie la rue Paul-Bellamy à la place Saint-Similien[1]. Elle rencontre successivement les rues Talensac, Moquechien et Basse-Porte.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Son nom lui a attribué le , en souvenir de Jeanne d'Arc[2].

Historique[modifier | modifier le code]

La rue Jeanne-d'Arc remplaça une ancienne artère nommée « rue Moquechien » (à ne pas confondre avec la rue homonyme que l'on appelait à l'époque « ruelle Moquechien », qui se trouve à proximité), qui fut aussi appelée « rue Basse-Porte ». Le nom de « Moquechien » viendrait de la déformation d'une demeure, la « maison de Mocchien », dont le propriétaire était originaire des Moutiers-en-Retz. Un acte de sépulture du relate en effet le décès d'une Demoiselle Anne Tessier, veuve Guérin de la Branche, décédée dans cette maison[2].

En 1774, la rue n’était qu’une voie étroite, ouverte sur une tenue que l’on nommait « Tenue de la Tombe », et qui appartenait alors à l'écuyer Jean Mérot ; celui-ci en fit cession à la Ville, vers 1825, laquelle y construit un abattoir public inauguré en 1829[2].

Ces abattoirs, rasés en 1934, seront remplacés par l'actuel marché de Talensac, inauguré en 1937, qui borde le tronçon nord-est de la rue.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Jeanne-d'Arc (rue) », sur catalogue.archives.nantes.fr, archives municipales de Nantes (consulté le ).
  2. a b et c Pied 1906, p. 8.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :