Rue Hippolyte-Flandrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Rue Hippolyte-Flandrin
Image illustrative de l’article Rue Hippolyte-Flandrin
Situation
Coordonnées 45° 46′ 05″ nord, 4° 49′ 50″ est
Ville Lyon
Arrondissement 1er
Quartier Saint-Vincent
Début Rue Sergent-Blandan
Fin Rue d'Algérie
Histoire
Anciens noms Rue des Auges
Rue Neuve des Carmes
Rue des Bouchers
Rue Casse-Froide (en partie)
Géolocalisation sur la carte : Lyon
(Voir situation sur carte : Lyon)
Rue Hippolyte-Flandrin

La rue Hippolyte-Flandrin est une voie du quartier Saint-Vincent dans le 1er arrondissement de Lyon, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue débute rue Sergent-Blandan, elle est ensuite traversée par les rues de la Martinière et des Augustins, et se termine rue d'Algérie. La circulation se fait dans le sens inverse de la numérotation avec un stationnement cyclable à l'angle de la rue Blandan[1].

De la rue Sergent-Blandan à la rue de la Martinière, le stationnement est d'un seul côté[2]tandis que de la rue de la Martinière à la rue des Augustins, ce sont des terrasses de bar qui occupent le côté de la rue[3].

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Hippolyte Flandrin (1809-1864) est un peintre lyonnais[4]dont la statue orne la fontaine de la place des Jacobins[5],[6]. Il est l'auteur de plusieurs tableaux célèbres comme le portrait de Napoléon III et le jeune homme nu assis au bord de la mer. Le musée des Beaux-Arts de Lyon conserve des œuvres comme Dante aux enfers et le jeune Berger assis.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans un plan de 1540, elle porte le nom de rue des Auges. En 1740, elle s'appelle rue Neuve des Carmes car proche du couvent des Grands Carmes et des travaux qui en font une rue nouvelle. Elle s'appelle ensuite rue des bouchers parce qu'il y en a beaucoup de personnes qui exerçaient ce métier dans cette rue[5].

Sur un plan de 1845, la portion actuelle entre la rue des Augustins et la rue d'Algérie portait le nom de rue Casse-Froide[7]. Le 16 décembre 1964, la rue reçoit le nom d'Hippolyte Flandrin par décision du conseil municipal[8], le peintre étant né dans cette rue au N°60 rue des bouchers[9].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liste des voies du 1er arrondissement de Lyon

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Rue Hippolyte Flandrin (512115112) », sur https://www.openstreetmap.org (consulté le )
  2. « Rue Hippolyte Flandrin (512115112) », sur https://www.openstreetmap.org (consulté le )
  3. « Rue Hippolyte Flandrin (237899239) », sur https://www.openstreetmap.org (consulté le )
  4. Louis Maynard, Histoire, légendes et anecdotes à propos des rues de Lyon, avec indication de ce qu'on peut y remarquer en les parcourant, Lyon, Éditions des Traboules, p. 171-172
  5. a et b Adolphe Vachet, À travers les rues de Lyon, Lyon, (lire en ligne), p. 253-254
  6. « Hippolyte Flandrin peintre », sur http://dvalot.free.fr (consulté le )
  7. Darmet, Plan routier de la ville de Lyon, Lyon, (lire en ligne)
  8. Maurice Vanario et Henri Hours, Rues de Lyon à travers les siècles : XIVe-XXIe siècles, Lyon, Éditions lyonnaises d'art et d'histoire, (ISBN 9782841471263), p. 126
  9. Félix Desvernay, Le Vieux Lyon à l'Exposition internationale urbaine, Rey, , p. 216