Rue Garancière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

6e arrt
Rue Garancière
image illustrative de l’article Rue Garancière
Rue Garancière surplombée par une chapelle de Saint-Sulpice à encorbellement.
Situation
Arrondissement 6e
Quartier Odéon
Début 29, rue Saint-Sulpice
Fin 34, rue de Vaugirard
Morphologie
Longueur 220 m
Largeur 10 m
Historique
Ancien nom Ruelle Saint-Sulpice
rue Garancée
rue des Fossoieurs
Géocodification
Ville de Paris 3948
DGI 3946

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Garancière
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Garancière est une voie située dans le quartier de l'Odéon du 6e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Elle débute au 29, rue Saint-Sulpice et se termine au 34, rue de Vaugirard, en face du jardin du Luxembourg. Orientée nord-sud, elle est longue de 220 m.

Le quartier est desservi par les lignes de bus RATP 58 84 89.

La station de métro la plus proche est la station Saint-Sulpice, où circulent les trains de la ligne (M)(4).

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Son nom actuel fait référence à l'hôtel Garancière (aujourd'hui hôtel de Sourdéac) construit au no 8 en 1540[1].

Le bâtiment abrita une teinturerie du nom de Maison Garance. C'est en référence à cette couleur que le toponyme s'installa dans l'usage[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Lors de son ouverture, la voie prend le nom de « ruelle Saint-Sulpice », puis de « rue Garancée » et enfin de « rue Garancière ».

Un plan de l'époque révolutionnaire nomme la voie « rue des Fossoieurs[3] », peut-être parce que la rue était empruntée par des convois qui transportaient les ossements des cimetières parisiens vers les catacombes alors en cours d'aménagement.

En 1843, l'alignement actuel a été décidé, avec une exception au droit de l'église Saint-Sulpice[4] dont l'abside dépasse aujourd'hui encore en saillie sur le trottoir.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Rue Garancière vue depuis la rue de Vaugirard.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Éditions de Minuit, p. 566.
  2. Félix de Rochegude et Jean-Paul Clébert, Promenades dans les rues de Paris. La rive gauche et la Seine, Club des libraires de France, 1958, p. 191.
  3. « Nouveau plan routier de la ville et faubourgs de Paris divisé en ses 12 arrondissements municipaux ou mairies avec ses changements, augmentations et embellissements », années 1790.
  4. « Rue Garancière », Nomenclature officielle des voies de Paris, www.v2asp.paris.fr.
  5. « Paris, le choc de la grande ville », biographie, www.frederickback.com.
  6. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Éditions de Minuit, p. 567.
  7. Gallica, Biographie de l'abbé Antoine Favier par l'abbé Olier, curé doyen du Bleymard, diocèse de Mende, imprimerie Victor Goupy, 5, rue Garancière, Paris, 1875.
  8. a et b Protections patrimoniales, 6e arrondissement, Ville de Paris, Règlement du PLU, tome 2, annexe VI, p. 153 à 432.
  9. Manuel Cornejo et Dimitra Diamantopoulou, Spéranza Calo-Séailles, une Grecque à Paris et à Antony. Une cantatrice et artiste oubliée, texte en ligne.
  10. Félix de Rochegude, Promenades dans toutes les rues de Paris. 6e arrondissement, Hachette, 1910, p. 97.