Rue Gabrielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

18e arrt
Rue Gabrielle
Voir la plaque.
Voir la photo.
La rue Gabrielle vue de la rue Ravignan.
Situation
Arrondissement 18e
Quartier Clignancourt
Début 7, rue Foyatier
Fin 2, place Jean-Baptiste-Clément
Morphologie
Longueur 277 m
Largeur 10 m
Géocodification
Ville de Paris 3912
DGI 3905
Géolocalisation sur la carte : 18e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 18e arrondissement de Paris)
Rue Gabrielle
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Gabrielle

La rue Gabrielle est une voie du 18e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue Gabrielle est une voie publique située dans le 18e arrondissement de Paris. Elle débute au 7, rue Foyatier et se termine au 2, place Jean-Baptiste-Clément.

Le quartier est desservi par la ligne (M)(12) à la station Abbesses et par la ligne de bus RATP 40.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette rue porte le nom de « Gabrielle » qui était le prénom de la femme d'un des propriétaires[1],[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie de l'ancienne commune de Montmartre a été ouverte en 1840 entre les rues Drevet et du Télégraphe sous le nom de « rue Neuve-Saint-Paul » avant de prendre le nom de « rue Bénédict » en 1843[3].

En 1863, elle est prolongée puis est classée dans la voirie parisienne, entre les rues du Télégraphe et Ravignan, par un décret du en prenant la dénomination de « rue Gabrielle » sur l'ensemble de la rue.

Elle est prolongée entre la rue Foyatier et la rue Chappe par un décret du .

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • No 17 : domicile du poète Max Jacob[4].
  • No 19 : C'est dans cette rue qu'en 1883, l'artiste peintre Charles Beauverie (1839-1923) et son épouse, achètent une maison où il aura aussi son atelier parisien.[5]
  • No 49 : en 1909, le peintre Jules Pascin s'installe à cette adresse pour peu de temps[6].

Au cinéma[modifier | modifier le code]

La rue Gabrielle sert de décor dans le film Les Ripoux de Claude Zidi (1984).

A la télévision[modifier | modifier le code]

La rue Gabrielle et un des ses restaurants servent de décor dans le feuilleton télévisé français Le Jeune Fabre de Cécile Aubry (1973).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gustave Pessard : Nouveau dictionnaire historique de Paris
  2. Jacques Hillairet : Dictionnaire historique des rues de Paris
  3. Cadastre révisé des communes annexées (1830-1850), Montmartre, Section C dite de la Mairie, 1re feuille, CN/141
  4. André Roussard, Dictionnaire des peintres à Montmartre, Paris, 1999 (ISBN 9782951360105), p. 262, 389, 390.
  5. C. Beauverie / rue Gabrielle 19 / Paris Montmartre
  6. André Roussard, Dictionnaire des peintres à Montmartre, p. 458.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]