Rue Fresnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

16e arrt
Rue Fresnel
Image illustrative de l’article Rue Fresnel
Rue Fresnel vue de la rue de la Manutention.
Situation
Arrondissement 16e
Quartier Chaillot
Début 7, rue de la Manutention
Fin 4, avenue Albert-de-Mun
Morphologie
Longueur 295 m
Largeur 12 m
Historique
Création 1877
Dénomination 1877
Géocodification
Ville de Paris 3871
DGI 3862

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Fresnel
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Fresnel est une voie du 16e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue Fresnel est une voie publique située dans le 16e arrondissement de Paris. Elle débute au 7, rue de la Manutention et se termine au 4, avenue Albert-de-Mun.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte le nom de l'ingénieur et physicien français Augustin Fresnel (1788-1827), célèbre par ses travaux sur la théorie de la lumière et le perfectionnement des phares.

Historique[modifier | modifier le code]

La rue Fresnel est issue du lotissement du terrain de 2 hectares situé actuellement entre les jardins du Trocadéro, le palais de Tokyo, la Seine et l'avenue d'Iéna sur lequel s'étaient édifiés à partir de 1818 l'atelier du chimiste Charles Derosne pour la construction de matériel de distillation au 7, rue des Batailles (emplacement de l'actuelle avenue d'Iéna) puis le siège social et l'usine de la Société Ch.Derosne et Cail, ensuite société Cail, progressivement étendues jusqu'au quai Debilly. Cette usine qui construisait du matériel pour les sucreries, des machines-outils puis, à partir de 1844, des locomotives, dont les célèbres Crampton, était la plus importante entreprise industrielle de Paris, employant 1 500 ouvriers dans les années 1850.

L'usine fut détruite par un incendie en 1865 et les ateliers transférés à l'usine de Grenelle. L'usine de Chaillot ne fut pas reconstruite et les rues Fresnel et Foucault furent tracées en 1877 sur le lotissement du terrain des installations abandonnées[1],[2].

La rue a reçu sa dénomination actuelle par un décret du 10 novembre 1877.

Une terrasse maintenue par un mur au nord-ouest de la rue Fresnel (côté des numéros pairs) a été créée à l'arrière des somptueux hôtels particuliers des nos 2 à 10 de l'avenue d'Iéna et des immeubles résidentiels au sud de la place d'Iéna construits à cette époque. Pour préserver la vue sur la Seine et la ville à l'arrière de ces hôtels et immeubles, la hauteur des constructions des nos 1 à 21 de la rue Fresnel a été limitée à 14,30 m. Ces immeubles de type haussmannien ne comportent ainsi que 3 étages alors que ceux construits à la même époque s'élèvent en général à 5 étages sous combles.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les établissements Cail de Chaillot », sur mapage.noos.fr/hubert.demory (consulté le 27 septembre 2018).
  2. Hubert Demory, Auteuil et Passy de l'annexion à la Grande Guerre, , 288 p. (ISBN 978-2-296-09870-1), p. 50.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]