Rue Erlanger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Erlanger.

16e arrt
Rue Erlanger
Image illustrative de l’article Rue Erlanger
La rue Erlanger vue depuis la rue Molitor.
Situation
Arrondissement 16e
Quartier Auteuil
Début 65, rue d'Auteuil
Morphologie
Longueur 495 m
Largeur 12 m
Historique
Création 1862
Dénomination 1864
Géocodification
Ville de Paris 3349
DGI 3320

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Erlanger

La rue Erlanger est une voie du 16e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Elle est desservie par les lignes 9 et 10 du métro à la station Michel-Ange - Molitor.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Cette voie est nommée d'après le banquier allemand Émile d'Erlanger (Francfort-sur-le-Main, 19 juin 1832 – Versailles, 22 mai 1911), propriétaire des terrains sur lesquels elle a été ouverte.

Historique[modifier | modifier le code]

La rue a été créée par un décret du 30 novembre 1862 à la suite du démembrement du château du Coq, que le banquier allemand Émile Erlanger avait acquis en 1861. Un arrêté du 19 août 1864 donna son nom à la voie.

École maternelle de la rue Erlanger.

Sous l'occupation allemande, cette rue fait partie de celles que le capitaine Paul Sézille, directeur de l'Institut d'étude des questions juives, voulait marquer d'une étoile jaune, en raison de l'origine juive du personnage. Ce projet n'aboutira pas[1].

En 1954, la partie de la rue Erlanger qui était comprise entre le boulevard Exelmans et le boulevard Murat prend le nom de « rue du Général-Delestraint ».

Dans la nuit du 4 au 5 février 2019, un incendie se déclare dans l'immeuble no 17 bis de cette rue. Le bilan humain est lourd : au moins dix personnes décèdent et 96 sont blessées, dont 8 pompiers.[2],[3],[4].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • No 6 : Mike Brant s'est suicidé par défenestration le 25 avril 1975.
  • No 10 : Issei Sagawa, dit « le Japonais cannibale », a tué et en partie mangé Renée Hartevelt le 11 juin 1981.
  • No 17 bis : très tôt le mardi 5 février 2019, incendie d'un immeuble enclavé situé derrière le numéro 17. On dénombre 10 décès, le pire bilan pour un incendie à Paris depuis 14 ans.
  • No 21 : école Notre-Dame-des-Oiseaux.
  • No 39 : ancien bâtiment de l'ambassade du Bangladesh en France.
  • No 53 : église réformée d'Auteuil.
  • No 81 : demeure de l'auteur d'origine perse Serge Rezvani. « Pendant la guerre, la petite chambre au fond de la cour servit de lieu de rencontre à toutes sortes de gens. Non seulement on venait consulter mon père sur la tournure que pouvaient prendre les événements (combien d'hommes politiques de résistants, d'Allemands, de trafiquants, combien d'émissaires de tous bords se sont glissés par la porte-fenêtre du 81, rue Erlanger !) mais aussi une fois qu’on avait goûté au charme que dégageait ce lieu hors du commun, on y revenait pour le simple plaisir[5]. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Lettre de Paul Sézille à Theodor Dannecker, Archives de la Préfecture de police, série BA 1817 (dossier B51), cité par Maurice Rajsfus, Opération Étoile Jaune, Le Cherche Midi, 2002, 269 p. (ISBN 978-2862749563).
  2. « Un incendie à Paris fait au moins 10 morts et 37 blessés, une femme interpellée », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 5 février 2019).
  3. Dans la conférence de presse qu'il a donné le 6 févier 2019 en fin de journée, le procureur de Paris, Rémy Heitz a fait état de 96 blessés.« EN DIRECT - Incendie mortel à Paris : les opérations des pompiers sont < terminées >, 6 des 10 victimes identifiées - LCI », sur lci.fr, 7 févier 2019 (consulté en 7 févier 2019).
  4. « Incendie à Paris : ce que l'on sait des victimes », sur rtl.fr, 7 févier 2019 (consulté en 7 févier 2019).
  5. Serge Rezvani, Le Testament amoureux, Stock, coll. « Points », 1981, p. 41.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]