Rue Cognacq-Jay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

7e arrt
Rue Cognacq-Jay
Image illustrative de l’article Rue Cognacq-Jay
Rue vue en direction de la place de la Résistance.
Situation
Arrondissement 7e
Quartier Gros-Caillou
Morphologie
Longueur 224 m
Largeur 18 m
Historique
Création 1928
Géocodification
Ville de Paris 2179
DGI 2177
Géolocalisation sur la carte : 7e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 7e arrondissement de Paris)
Rue Cognacq-Jay
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Cognacq-Jay
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Cognacq-Jay est une rue du 7e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue est située en bordure de la Seine sur la rive gauche, près du pont de l'Alma.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

La rue est nommée en mémoire d'Ernest Cognacq et de son épouse Marie-Louise Jaÿ, fondateurs du grand magasin de La Samaritaine.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette rue est ouverte sous sa dénomination actuelle par un arrêté du dans un lotissement appartenant à M. Cognacq.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

No 22.
Plaque au no 15 en hommage à Alfred Lelluch.
  • No 2 : le cinéaste Jean-Luc Godard y est né le dans l'appartement de ses parents[1].
  • No 13-15 : la rue est célèbre grâce aux studios de télévision, installés par les Allemands en 1943 aux nos 13-15 et abandonnés dans cet immeuble en . Théâtre de la renaissance de la télévision française après la guerre, ils sont utilisés de la Libération jusqu'au et le départ de TF1 pour Boulogne-Billancourt, notamment par le journal télévisé. Ils ont donné naissance à l'expression autrefois célèbre « À vous Cognacq-Jay », prononcée par des journalistes, présentateurs et speakerines pour rendre l'antenne. L'immeuble est toujours la propriété de TDF, principal diffuseur en France.
  • No 22 : immeuble construit par l’architecte Michel Roux-Spitz en 1929.
  • No 23 : bureaux du grand port maritime de Marseille.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Antoine de Baecque, Godard : biographie, Fayard/Pluriel, coll. « Grand Pluriel », (1re éd. 2010), 960 p. (ISBN 978-2818501320), p. 19.