Rue Chalgrin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

16e arrt
Rue Chalgrin
Image illustrative de l’article Rue Chalgrin
Situation
Arrondissement 16e
Quartier Chaillot
Début 20, avenue Foch
Fin 4, rue Le Sueur
Morphologie
Longueur 273 m
Largeur 8 à 12 m
Historique
Création 23 mai 1863
Dénomination 2 octobre 1865
Ancien nom Rue des Bouchers
Géocodification
Ville de Paris 1691
DGI 1690
Géolocalisation sur la carte : 16e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 16e arrondissement de Paris)
Rue Chalgrin
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Chalgrin
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La rue Chalgrin est une rue du 16e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

No 32.

Cette petite rue en angle droit est située dans le quartier de Chaillot. Elle commence au 20, avenue Foch et finit au 4, rue Le Sueur.

La station de métro la plus proche est la station Argentine, où circulent les trains de la ligne (M)(1).

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte le nom de Jean-François-Thérèse Chalgrin (1739-1811), architecte notamment de l'Arc de Triomphe (à proximité immédiate) et de l'église Saint-Philippe-du-Roule (dans le 8e arrondissement).

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie de l'ancienne commune de Passy est classée dans la voirie parisienne par un décret du et prend sa dénomination actuelle par un décret du .

La partie débouchant sur l'avenue Foch était comprise dans la rue de Bellevue et la partie en retour sur la rue Le Sueur était dénommée « rue des Bouchers ».

Le sens unique est inversé en 1960[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

No 36.
  • No 5 : c’est dans cet immeuble, dans un appartement alors occupé par le musicien Philippe Dalecky[2], que Jim Morrison, le chanteur des Doors, oublie un carnet de notes, quelques jours avant sa mort par overdose en 1971 ; ce carnet, contenant les derniers mots de Jim Morrison, sera vendu aux enchères en 2006[3].
  • No 14 : immeuble de 1898 de style Art nouveau ; architecte : A. Lepandu[4].
  • No 20 : l'écrivain Roger Vercel, prix Goncourt 1934, a vécu à cette adresse, comme en témoigne un panneau apposé sur la façade.

Dans les médias[modifier | modifier le code]

Dans le film Mister Flow réalisé en 1936 par Robert Siodmak, Fernand Gravey, sur les conseils de Louis Jouvet, se rend au n°7 de la rue Chalgrin afin de récupérer une mystérieuse valise.

Personnalités liées à la rue[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Nouveaux sens uniques », Le Monde, 3 mai 1960.
  2. Stephen Davis, Jim Morrison: Life, Death, Legend, 512 pages, 2011.
  3. « Derniers mots de Jim Morrison », Libération, 6 juillet 2006.
  4. 14, rue Chalgrin. sur pss-archi.eu.
  5. « Sous contrôle judiciaire Paul Touvier a vécu ces dernières semaines à Versailles », Le Monde, 17 mars 1994.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]