Rue Brancion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

15e arrt
Rue Brancion
Image illustrative de l’article Rue Brancion
Rue Brancion vue en direction du boulevard Lefebvre.
Situation
Arrondissement 15e
Quartier Saint-Lambert
Début 6, place d'Alleray
Fin 167, boulevard Lefebvre
Morphologie
Longueur 910 m
Largeur 20 m
Géocodification
Ville de Paris 1264
DGI 1255
Géolocalisation sur la carte : 15e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 15e arrondissement de Paris)
Rue Brancion
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Brancion

La rue Brancion est une voie du 15e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue Brancion est une voie publique située dans le 15e arrondissement de Paris. Elle débute au 6, place d'Alleray et se termine au 167, boulevard Lefebvre.

À noter qu'elle délimite à l'est le parc Georges-Brassens et passe au-dessus de la voie désaffectée de la ligne de Petite Ceinture.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte le nom du colonel Adolphe-Ernest Raguet de Brancion (né en 1803), tué à l'attaque du bastion de Malakoff en 1855.

Historique[modifier | modifier le code]

Anciennement « rue du Pont de Turbigo » pour sa partie sud, de la rue des Morillons au boulevard Lefebvre, elle porte depuis 1864 le nom de « rue de Brancion ».

Son prolongement est achevé entre la rue des Morillons et la rue de Vouillé en 1901, et entre la rue de Vouillé et la rue d'Alleray en 1906[1].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • Par la même entrée, mais plus à l'intérieur des anciens abattoirs, on accède au théâtre Monfort.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Paris, Les Éditions de Minuit, 1972, 1985, 1991, 1997, etc. (1re éd. 1960), 1 476 p., 2 vol.  [détail des éditions] (ISBN 2-7073-1054-9, OCLC 466966117), p. 237.
  2. « L'organisation des services centraux du ministère du travail 1945-2012 », tome I : 1945-1989, Les Cahiers du comité d’histoire des administrations chargées du travail, de l’emploi et de la formation professionnelle, nos 15-16, décembre 2012, p. 12.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]