Rue Bernard-Palissy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

6e arrt
Rue Bernard-Palissy
Voir la photo.
Rue Bernard-Palissy au carrefour de la rue du Sabot (à droite).
Voir la plaque.
Situation
Arrondissement 6e
Quartier Saint-Germain-des-Prés
Début 54, rue de Rennes
Fin 15, rue du Dragon
Morphologie
Longueur 106 m
Largeur 10 m
Historique
Dénomination 1864
Ancien nom Petite rue Taranne
Géocodification
Ville de Paris 0899
DGI 0898
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Bernard-Palissy
Géolocalisation sur la carte : 6e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 6e arrondissement de Paris)
Rue Bernard-Palissy

La rue Bernard-Palissy est une voie du 6e arrondissement de Paris, en France.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

La rue Bernard-Palissy est une voie publique située dans le 6e arrondissement de Paris. Elle débute au 54, rue de Rennes et se termine au 15, rue du Dragon.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle porte le nom du célèbre potier et émailleur Bernard Palissy (1510-1590), qui aurait habité rue du Dragon, en face de la voie qui porte son nom.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie est ouverte entre 1620 et 1652 entre la rue de l'Égout et la rue du Sépulcre (rue du Dragon depuis 1808) sous le nom de « petite rue Taranne[1] ». L'épithète « petite » permet de la distinguer de la rue Taranne.

Elle prend sa dénomination actuelle le .

Le prolongement de la rue de Rennes au nord de la rue de Vaugirard, déclaré d'utilité publique le [2], entraine la disparition de la rue de l'Égout et de la partie de la rue Bernard-Palissy y débouchant.

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • No 7 : siège des Éditions de Minuit[3] depuis . Les locaux étant situés dans une ancienne maison close et la loi Marthe Richard disposant que les maisons de tolérance devait être habitées, l'écrivain Jacques Brenner y résidait en permanence dans les années 1950, le jour au deuxième étage et la nuit au troisième[4].
  • No 15 : Maggy's club, boîte de nuit.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, Éditions de Minuit, p. 186.
  2. Adolphe Alphand (dir.), Adrien Deville et Émile Hochereau, Ville de Paris : Recueil des lettres patentes, ordonnances royales, décrets et arrêtés préfectoraux concernant les voies publiques, Paris, Imprimerie nouvelle (association ouvrière), (lire en ligne), « Décret du 28 juillet 1866 », p. 368.
  3. « Les Éditions de Minuit », data.bnf.fr.
  4. Schlesser, Gilles, (1944- ...), Promenades littéraires dans Paris (ISBN 978-2-37395-010-6 et 2-37395-010-3, OCLC 979542993, lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]