Rue Beaurepaire (Paris, ancienne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Anc. 5e arrt
Rue Beaurepaire
(absorbée en 1868)
Situation
Arrondissement Anc. 5e
Quartier Montorgueil
Début Rue des Deux-Portes-Saint-Sauveur
Fin Rue Montorgueil
Morphologie
Longueur 118 m
Largeur 10 m
Historique
Création Avant 1255
Dénomination Vers 1313
Ancien nom Via Bellus Lorus
Via qui dicitur Bellus Reditus
Rue du Beau Repaire

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Rue  Beaurepaire (absorbée en 1868)

La rue Beaurepaire est une ancienne rue qui était située dans l'ancien 5e arrondissement de Paris, qui a été absorbée lors de la restructuration de la rue Greneta en 1868.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Elle tire sa dénomination Beaurepaire qui dans l'ancien français signifie belle demeure, belle retraite[1],[2].

Situation[modifier | modifier le code]

La rue Beaurepaire, d'une longueur de 118 mètres, qui était située dans l'ancien 5e arrondissement, quartier Montorgueil, commençait aux nos 9-11 rue des Deux-Portes-Saint-Sauveur et finissait aux nos 88-90 rue Montorgueil[3].

Les numéros de la rue étaient rouges[1]. Le dernier numéro impair était le no 33 et le dernier numéro pair était le no 32.

Historique[modifier | modifier le code]

Cette voie est citée en 1205 sous le nom de via Bellus Lorus puis en 1258 et 1275 sous celui de via qui dicitur Bellus Reditus. En 1313 on avait traduit ces nom latins par le nom français de rue Beaurepaire.

Elle est citée dans un manuscrit de l'abbaye Sainte-Geneviève de 1450 sous le nom de rue Beaurepaire

Elle est indiquée sur le plan de Dheulland sous le nom de rue du Beau Repaire[4].

Une décision ministérielle, du 29 nivôse an VIII (), signée L Bonaparte et une ordonnance royale du fixent la largeur de cette voie publique à 10 mètres.

Un arrêté du 2 avril 1868, réunit les rues du Renard Saint-Sauveur et Beaurepaire à la rue Greneta.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean de La Tynna, Dictionnaire topographique, étymologique et historique des rues de Paris (1817)
  2. Félix et Louis Lazare : Dictionnaire administratif et historique des rues de Paris et de ses monuments
  3. Cadastre de Paris par îlot (1810-1836), plan 20e quartier « Montorgueil », îlot no 12, F/31/82/20, îlots nos 13 et 14, F/31/82/21
  4. Ville, cité et université de Paris en perspective de 1756 par Guillaume Dheulland