Rue Arsène-Houssaye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

8e arrt
Rue Arsène-Houssaye
Image illustrative de l’article Rue Arsène-Houssaye
La rue en août 2021.
Situation
Arrondissement 8e
Quartier Faubourg-du-Roule
Début 152, avenue des Champs-Élysées
Fin 3, rue Beaujon
Morphologie
Longueur 260 m
Largeur 11,70 m
Historique
Création 1825
Dénomination 1897
Ancien nom Avenue de Chateaubriand (1825)
rue du Bel-Respiro (1842)
Géocodification
Ville de Paris 0442
DGI 0473
Géolocalisation sur la carte : 8e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 8e arrondissement de Paris)
Rue Arsène-Houssaye
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Rue Arsène-Houssaye

La rue Arsène-Houssaye est une rue du 8e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Elle commence à hauteur du 152, avenue des Champs-Élysées et s’achève au 3, rue Beaujon.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Plaque de la rue.

Elle porte le nom de l'écrivain Arsène Houssaye (1814-1896), enrichi dans de fructueuses spéculations immobilières et propriétaire de plusieurs terrains dans le quartier, qui habitait un hôtel particulier édifié à l'emplacement de l'actuel 39, avenue de Friedland.

Historique[modifier | modifier le code]

La rue Arsène-Houssaye fut ouverte en 1825 au sein du lotissement du parc Beaujon[1] entre l'avenue des Champs-Élysées et la rue Chateaubriand sous le nom d’« avenue de Chateaubriand ». En 1842, elle fut prolongée jusqu'à la rue Beaujon sous l'appellation de « rue du Bel-Respiro », du nom d'une villa du lotissement dans lequel elle avait été tracée. Elle reçut en 1897 le nom de « rue Arsène-Houssaye ».

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Réalisé l'année précédente.
  2. Encore présent en 1910. Félix de Rochegude, op. cit., p. 90.
  3. « Rue Arsène-Houssaye » sur le site « Mon village : le faubourg du Roule et ses environs », www.apophtegme.com (consulté le 21 janvier 2009).
  4. « Auguste Chéramy », biobibliographie sur data.bnf.fr.

Sources[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]